ALERTE, ALERTE, ALERTE : Du jamais vu nul part au monde comme dans aucun pays dit démocratique, sauf au Sud Kivu en République Démocratique du Congo

Buhamba Hamba et Claude Nyamugabo

Nous ne sommes pas contre la candidature et ni la victoire de Claude Nyamugabo, mais il devrait le faire proprement. S’il passait, son règne sera a jamais teinté et au départ de Kabila, il devra vite quitter le pays.

Cependant, on ne peut pas tomber dans le même trou trois, quatre et cinq fois de suite. Soit on est fou, une poule mouillée ou de fillettes en pantalon.

En effet, quelques soit l’angle ou la distance d’observation de la politique du Sud-Kivu, cela sent très très mauvais et il faut se pincer le nez pour s’y approcher et observer de près le genre de pourriture qu’on a l’audace d’appeler démocratie à Bukavu.

Nous demandons aux députés qui vont changer leur vote de se regarder dans le miroir avant de porter leur choix au candidat de l’oppresseur du peuple quel que soit ses qualités. Les mêmes raisons qui ont poussé l’échec de Marcellin Cishambo, Louis Muderhwa et bien d’autres gouverneurs pro-Kabila, vont causer également l’échec de CLAUDE NYAMUGABO.

Nous allons également condamner le professeur ZIHINDULA pour avoir jeté l’éponge au lieu de se battre et mourir, s’il le fallait, mais avec son arme politique à la main — entendez la candidature. Nous déplorons les deux valets de Joseph Kabila, entendez BUHAMBA HAMBA et LUBALA KAZA qui sont venus de Kinshasa pour pérenniser la mainmise du régime Kabila sur le Sud-Kivu.

Qui pouvait croire que ces deux Sud-Kivutiens étaient pourries jusqu’à leur moelle épinière. Buhambahamba tire son passé de la Channie Métal à Kinshasa alors que Kaza, a toujours joué au garçon de course. D’abord auprès d’une grande femme d’affaire du Sud Kivu et puis auprès de Joseph Kabila. Ces deux poltrons font décidément la honte des ressortissants du Sud-Kivu. Le moment venu, ils doivent être humiliés sur la place publique.  Jugez de vous-même le palmarès de leur patron, Joseph Kabila au Kivu :

Les femmes avaient été enterrés vivants à Kasika ; Les femmes et fillettes se font violées chaque jour dans le Kivu; Une compagnie comme Banron déverse de la cyanure qui tue végétation et élevage vers Luhindja — les photos sont désastreuses et une honte aux intellectuels du Kivu; l’apport en courant électrique et eau potable reste irrégulier alors qu’au-delà de la rivière Ruzizi, la distribution d’eau et courant est régulière ; Aucun aéroport digne de nom ; Les revenus de la province doivent transiter à Kinshasa avant que de miettes ne tombent vers Bukavu ; Les personnels sont restés longtemps impayés ; son dernier gouverneur a vendu de nouveaux lotissements dans la cimetière de camp Saio, déshonorant chaque famille qui a déjà perdu un membre de la famille; il n’y a aucune infrastructure sportive qui a été conçu après les 16 ans de Joseph Kabila au pouvoir et une série de gouverneur fainéants a la tête de la province etc.

Apres le premier tour, les habitats du Sud-Kivu retenait leur souffle à l’idée qu’un  brillant mathématicien avait une chance de surprendre, prendre le règne de la région et utiliser sa maitrise en chiffres pour redémarrer la province. Mais voici que deux malfrats descendent de Kinshasa pour faire pression aux députés provinciaux et pousser le professeur Zihindula à retirer sa candidature. 

Nous vous livrons ici-bas l’indignation de « l’Œil du Peuple » qui est plus éloquent et riche en détails sur cette pourriture politique appelée démocratie au Sud-Kivu.

La province du Sud Kivu est prise en otage... Le droit de l'homme et de la liberté de citoyens à disposer de leur indépendance socio politique n'est plus une priorité en province du Sud Kivu. 25 députés sur les 36 que comporte l'hémicycle de l'assemblée provinciale du Sud Kivu ont connu en ce jour du 27 août 2017 aux environs de 16h sur avenue hippodrome dans l'auberge appelé messe des honorables appartenant au député DAVID OMBENI NAKABINDA, un forcing sous menaces par une délégation de la MP venue de Kinshasa, en complicité avec les honorables BUHAMBA HAMBA BH et LUBALA KAZA les contraignant à dévoiler chacun a son tour le nom de son candidat à voter le mardi prochain à l'occasion du second tour; tous sauf un seul.

Le but de cette messe noire a consisté à obliger les victimes de cette manœuvrer macabre de promettre en présence du procureur Général du Sud  Kivu ainsi que le Redoc de la place, à ne voter que le candidat de la MP monsieur Nyamugabo. Les députés provinciaux contraints à  dévoiler leur secret de vote, sont: MBEKALO, TEGANYI, LULIHOSHI, MUBALAMA, KASSA, NTAMBUKA, MASOKA, MUSHEKURU, BYEMBA, BALUMISA, OMBENI, NGONGO, BUCEKABIRI, SUMAILI, RUGUSHA, KIBONGE, MUGUNDA, BALEKE, BAHARANYI, KINJA, NAMUSISI, KALUGUTO, MIRINDI.

BUHAMBA HAMBA ET KAZA étant ceux qui ont trahi et soumis leurs collègues à la voie d'humiliation.

Nous profitons de cette occasion pour interpeller nos honorables députés à maintenir le cap. A ne pas  céder à la peur et à l'intimidation. A préserver leur dignité et leur honneur en tant que élus du peuple.

Cher honorable députés,  vous êtes notre seul espoir et les yeux du peuple ainsi que son salut reposent sur votre libre choix.

Le peuple congolais en général et le sud-Kivu en particulier comptent sur vous.

Que vive le peuple congolais, que vivent les sud kivutiens,  que vivent nos députés provinciaux, que vive la démocratie, que vive la République Démocratique du Congo.

L'œil du peuple.

Categories: 

Comments (0)

Leave a comment