Brutalité Policière à Goma contre la LUCHA — Où est l’Alternance Pacifique — Pourquoi les opérateurs doivent-ils casser les prix d’accès à l’internet ?

LUCHA, Rebecca Kavugho, Felix Tshisekedi, Joseph Kabila,

Par suite de la brutalité que les forces policières ont utilisée pour mater les jeunes de la LUCHA qui manifestaient pacifiquement en vue de bons services au cout abordable, nous avons décidé de nous faire violence et d'oublier le monde politique et de « peser » sur le monde des affaires, particulièrement, la télécommunication et l’accès à l’internet pour cet article.

Nous commençons par présenter l’une de principale victime, Rebecca Kavugho par le message de FLOTUS. Pour les non-initiés, FLOTUS (First Lady Of United States) est le nom de code américain pour la première dame des États-Unis. Son message ne pouvait pas être plus claire : « The time for empowering women around the world is now “traduction, ‘C’est maintenant le temps d’habilitation des femmes à travers le monde entier’. Est0ce que les autorités congolaises et l’AirTel étaient à l’écoute ?

Brutalité Policière – Où Est L’Alternance Pacifique ?

Rebecca Kavugho sur la photo ci-contre faisait partie des 13 lauréates du prix international du courage féminin 2017. Mais malgré ce prix, la voici tabassée comme une vermine. Cela doit nous interpeller pour examiner les données et déterminer qui a raison dans cette histoire des compagnies de télécommunication qui se croient toutes permises ou dans un pays conquis ‘Law less land’. Notre conseil à Rebecca Kavugho est de trouver un bon avocat et trainer AirTel en justice. Qui a donné le pouvoir à l’AirTel de tabasser les Congolais chez eux ?

Rebecca Kavugho , lauréates du prix international du courage féminin 2017

GOMA - RDC : Brutalité sous la Presidence de Félix Tshisekedi

La RD Congo Traine Loin En Arrière

La carte montre, utilisant les données de la Banque mondiale, montre que 8.62 % de Congolais en 2017 (soit environ 7 millions ont accès à l’interne)t, soit une parité avec les Congolais d’en face. Nous venons derrière le Kenya [16.6 % en 2016], le Rwanda [21.76 % en 2017], la Zambie [27.67 %] et le Ghana avec 37.88 % en 2017.

Le Prix de L’internet Mobile 2019 En Afrique

La carte de HowMuch montre que le prix de 1GB de données est à 0.88 $ en RD Congo et 0.56 $ au Rwanda. En plus, la qualité et le pourcentage de nombre d’abonnés est de loin supérieurs Au Rwanda qu'en RD Congo.

AirTel : Une Compagnie Qui Se Comporte En Pays Conquis

Airtel Africa est une société Holding de la société de télécommunications indienne Bharti Airtel. Par le biais de ses filiales, Airtel Africa fournit des services de télécommunication dans 15 pays africains. En 2012, elle avait environ 7 millions d’abonnés en RD Congo.

Avec près de 3,2 milliards de téléphones intelligents utilisés dans le monde, les marchés de pays émergents devraient bénéficier d’une adoption généralisée pour la première fois.

Trafic des Données Par Smartphones (GB par mois) — L’Afrique en Arrière

Clairement, l’Afrique est en arrière plusieurs « personnes utilisent leurs smartphones pour se connecter à Internet pour la toute première fois, les opérateurs de réseaux mobiles, les éditeurs de contenu et les spécialistes du marketing des marchés de pays émergents représentent une formidable opportunité de croissance ». Bref, au lieu de rabaisser le cout et augmenter la qualité du réseau pour que beaucoup d’abonnes accèdent a l’internet, les sociétés de télécommunications font juste le contraire, se comportant comme de gangster.



L’internet, Moteur De Développent, Reste Hors-Portée

En termes de base, le cout de connexion reste hors portée de la plupart des Africains. Mais comme Gour Lentell l’a dit sur le site medium.com, ‘de nombreux pays ont du mal à connecter plus de 25 % de leur population. Les coûts élevés de la connectivité restent l’un des principaux obstacles empêchant les populations des marchés émergents d’obtenir un accès universel’.

Bref, la LUCHA n’avait pas tort de se présenter devant AirTel et les autorités doivent déclencher une enquête pour comprendre ce coût élevé de l’internet comparativement aux revenues de Congolais. Voici un projet qui devrait se retrouver dans le programme d’urgence de 100 premiers jours de Felix Tshisekedi.

La question fondamentale à poser à AirTel est de savoir pourquoi les prix sont 4 fois moins chers en Inde qu’en RD Congo. Pourquoi ne pas améliorer le service, baisser les prix pour augmenter les nombres des abonnés ? L’autorité de tutelle doit tirer cette situation au clair et amorcer plutôt une économie d’échelle en coupant le prix d’au moins de moitié.

En conclusion, le site HowMuch montre qu’il faut encourager et ouvrir la compétition pour forcer les compagnies cellulaires de casser le prix d’au moins de la moitie. Cela pourrait aider à démarrer d’autres services qui sont liés à l’accessibilité facile à l’internet, notamment les Centres d’Appels et les équipes de maintenance de pays industrialisés qui sont généralement délocalisés dans les pays qui ont un cout d’accès à l’internet le moins cher.

C’est surprenant qu’une compagnie des Indiens,  soit la première à résister l’appel de jeunes de la LUCHA jusqu’à louer la brutalité policière. Pourtant les prix en Inde est à 0.26 $ par 1 Gb. Il n’y a vraiment pas de raison technique pour que les prix ne soient pas cassés pour atteindre une parité avec l’Inde. Le cas de l'Inde qui reçoit beaucoup de contrats de sous-traitances américains est un exemple à suivre. 

La Brutalité Ici-Bas Doit Immediatement Cesser

Nous avons promis de nous faire violence et de quitter la politique, mais ces photos sont tristes et écœurantes. Il est temps que Félix Tshisekedi Choisissent son camp. Soit il est avec ses frères congolais, soit il est avec Joseph Kabila. Nous n’allons pas continuer à supporter de tels excès de brutalité. Trop c’est trop.

 

 

 

Categories: 

Comments (0)

Leave a comment