Coïncidence ou intimidation ? Publication du calendrier électoral et tirs à l’armée lourde

Mr Abasse Kayonga

DR CONGO-BUKAVU : Nous vous livrons en vrac les nouvelles que nous avons reçus ce matin. La révolte Mr Abasse Kayonga, un homme de Marcellin Cishambo et indirectement celui de Joseph Kabila, nous dit qu’il y a anguille sous roche. La coïncidence avec la publication d’un calendrier qui programme les élections au mois de Décembre 2018 et qui  va certainement énerver la population nous semble très beau pour être vrai. Une coïncidence ou intimidation ? A-t-il était actionné par Kinshasa pour semer cette zizanie au jour de la publication du Calendrier électoral? Notons cependant que c'est la MONUSCO qui a stoppé cette zizanie et non les FARDC. A votre tour d’analyser et tirer votre propre conclusion.

5/11/2017, 6:20:10 AM : Coups de balle à Nguba, résidence de Mr Abasse Kayonga attaqué pour son désarmement. Il résiste. Lu dans un groupe

5/11/2017, 6:20:10 AM : Chez c'est à Muhumba. Il a fait la résistance.

5/11/2017, 6:20:10 AM : L’armée de Kayonga Abasse vient de libéré l'avenue walungu a muhumba et l'avenue kabare les  FRDC sont en position  vers kimuti a muhumba

5/11/2017, 6:20:11 AM : Il est encerclé mais la monusco s'interpose. Le gouvernement est déterminé à le récupérer. On craint cependant un affrontement avec certains banyamulenges caciques.  Le marché de Nguba plein de militaires. Avenue du plateau.

5/11/2017, 6:20:11 AM : La ville de Bukavu se réveille ce matin sous des tirs à l'arme lourdes et légères, cela depuis 5h30 jusqu'en ce moment à Muhumba et dans une partie de Nguba, en commune d'Ibanda.

Selon des sources qui gardent l'anonymat, il c'est une opération militaire qui vise à neutraliser la garde de l'ancien coordonnateur de la cellule de lutte contre la fraude minière Abasse Kayonga, dont la garde continue à manifester une certaine résistance.

Grenades et bombes sont aussi entendues... Une bombe serait dirigée de Muhumba vers la résidence du gouverneur sur avenue Nyofu, selon une autre source, mais sans dégâts importants. En effet, cet ancien officier du groupe armé FRF détient une quarantaine d'hommes, pour la plupart d'anciens FRF convertis aux FARDC pour sa garde rapprochée.

Il a été nommé par l'ancien gouverneur du Sud-Kivu Marcellin Cishambo pour coordonner la cellule anti-fraude. Soupçonné de beaucoup de magouilles jusqu'au soir du 2 novembre dernier, l'actuel gouverneur Claude Nyamugabo l'a suspendu et révoqué de ses fonctions, et a exigé que sa garde lui soit retirée.

C'est alors que les deux personnalités ont entamé un bras de fer, "Claude Nyamugabo reçoit des menaces de toutes sortes par téléphone depuis sa décision", selon des sources du gouvernorat.

Samedi matin, un message de Abbas Kayonga  a été relayé par certains médias à Bukavu, dans lequel il craint pour sa sécurité si sa garde lui est retirée, vu la délicatesse du secteur anti-fraude dans lequel il travaillait.

La Monusco est aussi présente en ce moment même au lieu des tirs pour tenter de calmer la situation.

5/11/2017, 6:20:11 AM : Abasse Kayonga  de l'anti-fraude vient d'être arrêté après une grande résistance. Dans sa maison il y avait l'artillerie lourde impressionnante.

5/11/2017, 6:38:05 AM : Il s’est déjà rendu à la monusco

5/11/2017, 6:38:05 AM : Coups de feu à Muhumba depuis ce matin, ils proviendraient chez Abasse Kayonga, demis de ses fonctions anti-fraude pour avoir fraudé lui-même !

5/11/2017, 6:38:05 AM : Est-ce un rwandais aussi ce Abbas?

5/11/2017, 6:38:05 AM : Ca s’est calmé apparemment

5/11/2017, 6:38:05 AM : Abasse et sa bande se rendant aux troupes de la Monusco à M

5/11/2017, 6:38:05 AM : Le gars s'est rendu !

5/11/2017, 7:37:09 AM: On me dit que c'est ce Mr Abasse qui dirigeait la Province et qui faisait passer tous les minerais et munitions au compte du Rwanda. Comme il a été suspendu  par le Gouverneur Nyamugabo, cet Abasse a promis à Nyamugabo (le Gouverneur) la mort. La personne ajoute, ce sont les erreurs de Marcellin Cishambo que Nyamugabo paye cash.

 

Comments (0)

Leave a comment