Constant Omari — élu à l’unanimité au poste de Président de la « Task Force » contre la discrimination au sein de la FIFA

 

Congovox a l’honneur de présenter un Congolais dont la réputation a finalement franchi les frontières par sa nomination d'abord dans le Comite Exécutif de la FIFA et il y a quelque jours, au poste de Président de la « Task Force » de la FIFA contre le racisme et les discriminations.  

Il y a déjà quelques années, la FIFA, sous la conduite de monsieur Blatter avait mis sur pied une commission pour mener la politique contre le racisme et les discriminations. Cette commission était chapeautée par l’américain Jeff Web Thompson.

Incapacité par les poursuites judiciaires par suite des scandales à la FIFA, le nom de Constant Omari fut proposé par monsieur Blatter, l’actuel Président de la FIFA, pour succéder l’américain Jeff Web Thomson qui est encore sous investigation de la justice américaine.

Comme président de cette commission, le Congolais Omari, doit « réfléchir, proposer et piloter la politique de la FIFA contre les discriminations ». A titre de rappel, le Congolais Omari occupe les postes suivants :

— Membres du conseil exécutif de la FIFA ;

— Président de la « Task Force » contre les discriminations ;

— Membres de la commission d’organisation de la coupe du monde de la FIFA ;

— Membre de la Commission U-17 (Jeunes de moins de 17 ans).

Rappelons également que Monsieur Constant Omari est membre du Conseil Exécutif de la Confédération Africaine de Football (CAF) ou il occupe les fonctions suivantes :

— Président de la Commission d’octroi de licences de clubs ;

— Membres du comité d’organisation de coupes d’Afrique des Nations ;

— Vice Président de la commission U-20 ( jeunes de moins de 20 ) ;

— Membres de la Commission des compétitions des clubs de la CAF.

Notons également qu'il est le Président de la Fédération Congolaise du Football, qui a vu sa renaissance par suite du travail de titan abattu par Constant Omari.

Le parcours de Constant Omari commence au Collège Bobobo à Kinshasa et le Collège Notre Dame de la Victoire de Bukavu, deux institutions dirigées par les pères jésuites catholiques. Il y développe d’abord son amour envers le basketball. Personne ne pouvait le blâmer de profiter de sa grande taille de « 6'.6" » pour exceller dans le basket.

On le retrouve à l’Institut de Langues de Pékin où il apprend le Chinois mandarin. Il poursuit par après ses études d’ingénieur en génie ferroviaire à l’Université de Jiatong de Pékin. De la Chine, il atterrit à Société Commerciale des Transports et ports (ONATRA) — presque en courant — comme l’un de rare ingénieur civil congolais spécialisé en Chemin de fer.

Après s’être distingué dans de postes de l’ONATRA comme Lufutoto et Idiofa, il gravit vite les échelons jusqu’au niveau de Directeur de Département de l’ONATRA.

Pour ceux qui ont approché le Congolais Constant Omari, reconnaissent en lui tout de suite son aura, son gravitas et sa verve oratoire que les pères jésuites lui avait instillée et qui devrait le propulser loin et très loin de frontières du grand Congo.

Congovox contuera à publier les congolais(es) qui se distinguent et demande à tous ses lecteurs de se joindre à son groupe de rédaction pour féliciter le nouveau Président de la « Task Force » de la FIFA.

Categories: 

Comments (0)

Leave a comment