Déclaration de Sénateurs Booker et Coons sur les élections en République démocratique du Congo

Senateurs Cory Booker (D-NJ) et Chris Coons (D-DE)

WASHINGTON, DC - Les États-Unis, les Senateurs Cory Booker (D-NJ) et Chris Coons (D-DE), membres de la Commission des relations extérieures du Sénat, ont publié la déclaration suivante:

«Malgré les mesures répressives prises par les forces de sécurité contre les militants démocrates et les groupes d’opposition menant aux élections, après une manifestation courageuse et inspirante, le peuple congolais est sorti [nombreux] le 30 décembre pour voter, après deux ans de retard de ses élections. Nous sommes profondément préoccupés par la crédibilité et l’intégrité du processus électoral à la suite du vote national, destiné à inaugurer le premier transfert démocratique du pouvoir du Congo en 58 ans d’indépendance. Alors que les votes continuent à être dépouillés, des rapports crédibles indiquent que les élections ont été entachées de majeures irrégularités, notamment les interférences signalées par les milices locales, les machines à voter défectueuses et les listes d'électeurs manquantes.

«Nous condamnons fermement l’arrêt des services Internet et SMS au lendemain des élections. Nous condamnons également le retrait, par le Gouvernement congolais, de l’accréditation de Florence Morice, correspondante de la Radio France internationale (RFI), ainsi que la décision de couper les émissions FM locales de RFI, coupant ainsi une source d’informations indépendante et essentielle pour des millions de Congolais. Nous exhortons le gouvernement congolais à respecter la liberté de la presse et à rétablir ces services essentiels qui permettent à ses citoyens de recevoir et de partager les informations. Nous appelons également le gouvernement à lever les restrictions imposées aux observateurs d'élections locaux et à leur permettre d'accéder aux centres de compilation et de tabulation. À moins que des mesures radicales ne soient prises pour rétablir l'accès à l'information, accroître la transparence et renforcer la confiance dans le processus électoral, l'annonce des résultats pourrait laisser présager une plus grande instabilité et un isolement international de la République démocratique du Congo, au lieu de l’espoir d’une transition pacifique trop longtemps différée. En outre, des centaines de personnes ont été blessées et tuées dans des violences liées aux élections. Nous exhortons le gouvernement du président Kabila à faire tout ce qui est en son pouvoir pour assurer un transfert pacifique et démocratique du pouvoir afin d’empêcher toute atteinte à la sécurité qui menace la vie de civils innocents. »

Booker est le démocrate le plus haut gradé au sein du sous-comité des relations extérieures sur l'Afrique et la politique de santé mondiale.

Categories: 

Comments (0)

Leave a comment