Déclaration du Président Royce sur le référendum au Rwanda

Le président du Comité des affaires étrangères de la Chambre du Congres Américain, Ed Royce (R-CA)

Washington, DC — Le président du Comité des affaires étrangères de la Chambre du Congres Américain, Ed Royce (R-CA) a publié la déclaration suivante concernant le référendum constitutionnel d’aujourd’hui au Rwanda qui permettrait le Président Kagame de rester au pouvoir jusqu’en 2034 :

« Ce référendum est un grand pas en arrière pour la démocratie. La décision du président Kagame de briguer un troisième mandat, la persistance de violations des droits de l’homme, et le recrutement et l’armement des réfugiés par le Rwanda à semer la discorde dans la poudrière qui est devenu le Burundi voisin sont préjudiciables à l’histoire de la renaissance et reconstruction du Rwanda de par l’horrible génocide il ya 20 ans. »

 « Dans ses remarques à l’Union Africaine cet été, le président Obama avait abordé la situation directement quand il avait dit que “personne ne devrait être président à vie... votre pays est mieux si vous avez du sang neuf et de nouvelles idées.” D’autres dirigeants africains vont maintenant regarder et voir comment l’administration d’Obama et les puissants amis du président Kagame  à travers le monde vont répondre ».

NOTE : L’année dernière, le président Royce  avait exhorté le Secrétaire Kerry à réévaluer l’engagement américain avec le Rwanda — y compris l’assistance future — à la lumière des nombreuses tentatives d’attentats et d’assassinats de dissidents et exilés rwandais se prononçant contre le régime de Kagame.
 

Comments (0)

Leave a comment