Des centaines dans la ville de Goma manifestent contre la présence des combattants sud-soudanais dans le Nord-Kivu

Rebelles sud-soudanais

Des centaines de personnes dans la province du Nord-Kivu de la République démocratique du Congo, ont démontré samedi contre la présence de rebelles sud-soudanais dans la région.

Dirigée par le porte-parole de législateurs de la province du Nord-Kivu John Paul Lumbu, les habitants ont protesté près du bureau du gouverneur provincial à Goma pour exiger que les rebelles du Sud soient déplacés dans vers un autre pays africain.

« En Avril de 1994 [lors du génocide rwandais], la population du Nord-Kivu avait accueilli des réfugiés rwandais. Malheureusement, ces réfugiés sont devenus des tueurs des Congolais. Telle est la raison pour laquelle on ne veut pas les rebelles du Sud-Soudan sur notre territoire, » avait déclaré Lumbu, d’après un journaliste local qui a parlé à l’Agence Anadolu.

Plus de 500 combattants sud-soudanais, la plupart d’entre eux blessés, ont été emmenés à Nyiragongo au Nord-Kivu par le gouvernement de la RDC dans la province du Nord-Kivu pour le traitement.

Les combattants fidèles à l’ancien vice-président du Sud Soudan, Riek Machar, ont été parmi les 20 000 Sud-Soudanais qui ont fui vers la République démocratique du Congo (RDC) après les tumultes dans leur pays cet été.

Les manifestants ont également remis une pétition au gouvernement central par le biais du gouverneur de la province, exigeant la relocalisation des rebelles.

 

SOURCE:

Comments (0)

Leave a comment