Skip to main content
Kalev Mutond, Administrateur Delegue de l'ANR

Du glissement au roulé-boulé — quid du voyage éclair de Salomon Banyamuhere et Kalev Mutond au Burundi ?

« Si le Congo explose, c’est toute l’Afrique qui risque de vaciller » avait rapporté madame Collette Braeckman, sur les propos d' un conseiller de Joseph Kabila il y a quelque temps dans son blog. A cet "understatement", elle se demandait s’il fallait répondre que « si le Congo venait à imploser, si le glissement devait se traduire en culbute, la situation deviendrait bien plus irrattrapable et plus meurtrière encore que celle du Burundi voisin. »

A propos de la culbute du Burundi, il n’est pas un secret pour personne que le Président Joseph Kabila est impliqué jusqu’au coup dans la tragédie en cours au Burundi. Depuis le début du processus électoral très décrié jusqu’à sa fin, Bujumbura et Kinshasa n’ont pas cessé de travailler ensemble, car, le Burundi devrait servir de champ expérimental au Président Kabila.

Ainsi, argents, armes et militaires venant de Kinshasa ont été mis en contribution pour permettre au Président Nkurunziza de réussir son coup d’Etat Constitutionnel à la grande satisfaction de Joseph Kabila. Comme l’occident s’est limité à des Condamnations sans action coercitive efficace, Kabila se frotte les mains. Il peut donc pousser l’enveloppe un peu plus loin tant que l’occident est très accaparé avec ISIS et la Syrie.

En ce jour, il vient de dépêcher, à bord d’un jet, Monsieur Salomon Banyamuhere et Kalev Mutond respectivement Ministre d’Etat Chargé de la Décentralisation et Directeur Général de l’Agence National de Renseignement, à Bujumbura. Jusque là rien d’anormal. N’est-ce pas ?

Mais là où ce voyage attire notre attention, c’est la routine de retour. Parti de Kinshasa, ce vol a fait Kinshasa — Bujumbura — Lubumbashi. Pourquoi ce détour vers Lubumbashi ?

Nos fins limiers se sont mis, illico presto, au travail et en contact avec leurs correspondants à Bujumbura. Il revient de ce contact, que Joseph Kabila a dépêché ses deux Messieurs à Bujumbura pour aller prendre langue avec la Partie Burundaise afin de mettre sur pied un commando Burundais qui devra opérer à Lubumbashi, entendez procéder à l’élimination physique des Hauts Responsables Politiques, Originaires de la Province du Katanga qui s’aventurent à contester à Kabila toute possibilité d’obtenir son Glissement ou toute Personnalité originaire de cette Province qui nourri des ambitions d’être candidat aux élections présidentielles de 2016.

Les Personnalités Katangaises qui dérangent les ambitions de Joseph Kabila sont connues. Nous citons en passant Moïse Katumba Tchapwe , Kyungu Wa Kumwanza , Mwando Nsimba , Muyambo etc...   Si Kalev Mutond est originaire de la Province du Katanga, Salomon Banyamuhere est, quant à lui, originaire de la Province du Nord Kivu. Ce dernier, loin de s’occuper des femmes, enfants et hommes, originaires de sa Province qui sont tués à longueur des journées comme des mouches par des forces hostiles, entretenues par Joseph Kabila au Nord Kivu, il préfère avec son compère Kalev, transposer ces tueries vers le Katanga.

Nous attirons l’attention de notre Peuple ainsi que la Communauté Internationale sur les préparatifs de l’élimination des Élites Politiques de cette Province qui se prépare avec la complicité de Joseph Kabila. Nous attirons également l’attention de la CPI que le président Joseph Kabila est un de grands acteurs dans la spirale mortelle — au ralenti — qui embrase et culbute effectivement le Burundi.

Ne perdez pas de vue que toutes les informations publiées par Congovox finissent par se réaliser ou déjouer le plan initial. Relisez notre article en date du 17/Octobre/2015 ou nous avions prévu la nomination de M. Norbert Katintima à la CENI (CLIQUEZ CE LIEN).

Norbert Kantitima

Cela s’est bel et bien matérialisé même si on lui a mis temporairement une sorte de paravent du nom de Corneille Nangaa. Retournons donc au Burundi pour relever un autre développement.

Une raison de ce déplacement à Bujumbura, c’est la préparation de bourrage des urnes à partir de Bujumbura comme Kabila le fait régulièrement lors des élections. Une fois bourrées, ces urnes sont transportées à Uvira et déposées dans les bureaux de compilation pour être en fin de compte être acheminées à Kinshasa.

Ce travail se fait régulièrement par Monsieur Kazadi Nyembwe dont la maman est d’origine burundaise.