FLASH, FLASH, FLASH : LA « MACHINE A GAGNER » LES ELECTIONS DE NANGAA TOMBE EN PANNE EN PLEINE DEMONSTRATION

Corneille Nangaa

La machine à gagner les élections de Corneille Nangaa est tombée en panne au cours d’une démonstration devant les grosses pointures de la majorité présidentielle et les députés étonnés, impossible de renvoyer la machine illico presto en Corée pour une réparation rapide. Qu'en sera-t-il si l'électronique stoppe à Kindu, Kananga, Matadi, Mbandaka, Goma, Bukavu, Kisangani, Kolwezi, Idiofa, Lisala, Dilolo, Likasi, Kikwit, Boma, Mbuji-Mayi, Pweto, Kalemie, Ngandajika, Bandudu, Uvira, Kasumbalesa, Mwene-Ditu, Kasongo, Aru, Boma, Kimpese, Kamina, Gbadolite, Aketi, Buta, Beni, Butembo, Paris, Washington, Johannesburg, Kinshasa, Isiro, Tshikapa, Kamituga, Gemena, Uvira, Mbanzangugu, Lodja, Katako-kombe, Lubumbashi… Cela s’annonce très mal pour les 44 millions d'electeurs !

Décidément, on aura tout vu, tout entendu et les artifices de fraude électorale ne font que se multiplier, mais c’est une roulette russe qui peut péter la gueule à n’importe quel moment.

Dans une roulette russe, une balle est introduite dans le baril du revolver. Le premier joueur tourne le baril, pointe le revolver sur son tempe et appui sur la gâchette. Si la balle n’est pas logée dans la chambre, le revolver ne tire pas.

Le second joueur prend le revolver, tourne le baril, pointe sur sa tempe et appui sur la gâchette et ainsi de suite. Le joueur qui se fait péter le crane quand la balle se loge dans la chambre meurt. Les vivants se divisent le pari. Est-ce que Kabila peut perdre ? Pourquoi nos députés courent-ils ce grand risque juste pour 2500 U $ ?

Dans cette roulette russe, d’une part Kabila utilise toutes les règles de l’art de tricherie politique. De l’autre, le président du parlement Aubin Minaku, formé chez les pères Jésuites et les pères salésiens, se vante de la création en chaine frauduleuse de partis politiques alimentaires pour gonfler les rangs de la majorité présidentielle.

La tricherie est très simple et rapide comme le démontre la vidéo ci-dessus. Est-ce que Corneille Nangaa était-il tombe sur sa tête? Mais, non moins négligeable dans cette roulette russe, les députés menacés par Jaynet Kabila, la sœur du président pour avoir bouffé chacun 2500 US, se plient aux règles d’un jeu truqué d’avance au risque de subir le supplice du pneu par une population qui les observe de près, connait leur adresse et qui en à ras le-bord.

Comme dans toutes les roulettes russes, une seule balle se trouve dans le baril du revolver, et le déclic de la mort peut arriver à n’importe quel moment.

Nous rappelons que Joseph Kabila reste déterminer de tricher et se cramponner au pouvoir dans un scénario « Poutine-Medvedev-Poutine » où il pourra jouer temporairement le rôle de Premier ministre et puis regagner la présidence le moment opportun. Mais c’est une roulette russe et cela peut péter à n’importe quel moment.

Restons donc tous aux aguets

Categories: 

Comments (0)

Leave a comment