FLASH, FLASH, FLASH : Minembwe à Feu et à Sang : Le Projet de Micro État d’Azarias Ruberwa Connait Une Tournure dramatique

Minembwe, Azarias Ruberwa, Moise Nyarugabo

Hommes et femmes au coeur sensible doivent s'abstenir de regarder les images ici-bas.

Nous avions lancé tous les avertissements possibles aux leaders Banyamulenge de calmer la situation. Cette situation dramatique aurait pu être évitée si M. Azarias Ruberwa, le responsable de la stratégie de la création de la commune, provincette, et État de Minembwe était revenu à la raison. Imbu par une arrogance frisant l’extrême, il pense qu’il est « supérieur » et ne peut écouter personne.

L’arrogance de Banyamulenges qui traite les Bantous de chiens et esclaves ne pouvait que rendre la situation encore plus catastrophique. Nous pouvons deviner comment les évènements vont de dérouler avant d’entrer dans une spirale mortelle qui va embraser toute la région.

Les images sont horribles à regarder, mais nous allons les publiées pour montrer les atrocités de la guerre et souligner que seul le développement de la région est la solution. La notion que les Banyamulenge étaient ordonnés par Dieu de diriger les Bantous, leurs esclaves, est erronée et ne peut pas engendrer une cohabitation inter-ethnique harmonieuse.

Nous pointons de doigt Azarias Ruberwa, un juriste intelligent d’avoir souscrit à cette idéologie hitlérienne. Comme résultat, notre source nous dit que « Kigali [est] en déséquilibre : 900 soldats tutsis Rwandais ayant traversé la frontière avec le but d’aller fortifier les leurs à Minembwe sont tombés dans une embuscade et ont été achevés par les vaillants combattants Maï-Maï qui sont debout pour libérer le Congo ».

Nous ne pouvions pas confirmer la nouvelle et le nombre de morts, mais les images ici-bas sont effroyables.

Ne pensez surtout pas que c’est la fin du drame. A titre de rappel, Paul Kagame avait sacrifié 800 000 personnes pour accéder au pouvoir et il avait réussi à porter les blâmes uniquement sur les Hutus Rwandais. Quelques soldats tués ne peuvent pas changer les ambitions de Paul Kagame et celles de ses lieutenants, dont Joseph Kabila, Azarias Ruberwa et Moise Nyarugabo en RD Congo.

La même source nous dit que « l’hôpital militaire de Kigali à l’aéroport de Kanombe est saturé par le nombre de blessés et des morts. Kagamé et James Kabarebe manquent des mots à dire devant les familles des disparus qui se lamentent ». Ne pouvons-nous vraiment pas vivre en harmonie ?

Allons-nous vers le Congo-Rwanda-Burundi que les Belges avaient institué après la Deuxième Guerre mondiale quand les forces publiques congolaises avaient vaincu les troupes d’Hitler à Tabora en Tanzanie, ceux du guide Mussolini à Saio et Gambela en Éthiopie et au Kameroon (aujourd’hui le Cameroun) ?

Notre source prédit que « la balkanisation se retournera au Rwanda quand Kigali deviendra la 12e province du Congo ». Un sarcasme et méfiez-vous !

Nos voisins ont déjà prouvé à maintes reprises qu’ils peuvent jouer au jeu d’échecs et gagner à tous les coups, car ils peuvent consentir tous les sacrifices possibles pour atteindre leur objectif.

Il est clair que les empreintes digitales de Paul Kagame et d’Azarias Ruberwa sont partout dans l’affaire de Minembwe. Ruberwa ne devrait pas « préfabriqué » et faire de son frère un « Mwami » pour être en parité avec les autres peuplades de la région. C’est de la fraude socio-culturelle. Il n’y a jamais eu de « Mwami » Banyamulenge et il n’y a pas de langue « kinyamulenge » même s’ils ont droit à la nationalité congolaise. Par ailleurs, en acceptant l’aide du Rwanda, les troupes du Général Yakutumba étaient en pleine légitime défense pour chasser les envahisseurs.

Il n’est pas impossible que ça soit les Banyamulenge qui ont joué aux pyromanes à Minembwe pour une fois de plus attirer la sympathie internationale et jeter la faute aux « Bantous », un truc qui a toujours marché. Ce fonds de commerce n’a jamais été épuisé...

Une fois de plus, les leaders Banyamulenge doivent chercher à cohabiter en harmonie avec les Bantous. La notion de supériorité raciale avait déjà causé deux guerres mondiales. Les Bantous ne sont pas « supérieurs » aux Tutsis Rwandais et les Tutsis Rwandais ne sont pas « supérieurs » aux Bantous Congolais, un point un trait.

Nous demandons à Azarias Ruberwa de revenir à la raison pour préserver la paix à l’Est de la RD Congo.

Categories: 

Comments (0)

Leave a comment