KABILA TUE FROIDEMENT DES REFUGIES BURUNDAIS CHERCHANT ASILE EN RDC!

Refugiés Burundais

Des milliers des burundais ont fui leur pays et se sont refugies en RDC pour échapper à la violence. Pourtant, à travers la frontière, les affrontements avec les forces de sécurité congolaises ont laissé quelques réfugiés morts.

Au moins 18 réfugiés burundais ont été tués samedi après que des forces de sécurité de la République démocratique du Congo (RDC) aient ouvert le feu sur un groupe de réfugiés dans la province du Sud-Kivu, Est de la RDC, près de la frontière avec le Burundi.

"Il y avait des coups de feux (de forces congolaises) et de la police sur les demandeurs d'asile", a déclaré le coordonnateur des communications de l'ONU en RDC, Florence Marchal. Elle a confirmé que les soldats congolais avaient tué 18 ans et blessé 50 dans les environs de Kamanyola dans la province.

D'autres rapports ont suggéré que beaucoup plus de personnes avaient été tuées. Un commandant d'un bataillon de maintien de la paix de l'ONU en RDC a déclaré à Associated Press que 34 personnes étaient mortes. Les personnes qui ont été témoins des affrontements ont déclaré à l'agence Reuters qu'au moins 30 personnes ont été tuées et plus de 100 personnes ont été blessées.

Marchal a déclaré que de nombreux réfugiés avaient depuis lors cherché refuge à une base proche de l'ONU et que le bilan sur le nombre de morts devrait augmenter. Elle n'a pas pu commenter pourquoi la situation s'est aggravée et transformée en violence, mais a déclaré que le gouvernement congolais et l'ONU enquêtaient sur l'incident.

Les réactions officielles des gouvernements congolais et burundais n'étaient pas disponibles au moment de la rédaction de cet article. Le ministre des Affaires étrangères du Burundi, Alain-Aime Nyamitwe, a demandé des éclaircissements sur les circonstances des fusillades sur Twitter, en écrivant: "Mon cœur coule lorsque j'apprends les fusillades dans l’est de la RDC".

Crimes contre l'humanité allégués

Au moins 40 000 réfugiés burundais ont fui en RDC depuis avril 2015 et plus de 2 000 réfugiés vivent dans la région de Kamanyola, dans la province du Sud-Kivu en RDC, selon l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés.

Beaucoup de Burundais ont fui leurs maisons après que les manifestations contre la réélection du président burundais Pierre Nkurunziza se soient généralisées dans le petit pays. Entre 500 et 2 000 personnes sont mortes depuis lors, conduisant les enquêteurs de l'ONU à exhorter la Cour pénale internationale à ouvrir une enquête sur les crimes contre l'humanité.

Environ 360 000 réfugiés burundais se trouvent dans d'autres pays voisins. En février, l'Ouganda a annoncé qu'elle enlèvera les 45 000 réfugiés à l'intérieur de ses frontières.

 

Categories: 

Comments (0)

Leave a comment