Skip to main content
Yoweri Museveni, Paul Kagame, Felix Tshisekedi, Edgar Lungu, Pierre Nkurunziza

Kinshasa: Silence Complice de Felix Tshisekedi aux Pénétrations Ougandaise, Rwandaise, Zambienne et Burundaise

Dans l’accord secret entre Felix Tshisekedi et Paul Kagamé, ce dernier avait obtenu, parmi tant d’autres concessions, l’autorisation de poursuivre ses adversaires en RD Congo en échange de la reconnaissance du pouvoir de Tshisekedi par le Rwanda. C’est ainsi que les rebelles affiliées au Général Kayumba Nyamwassa seront décimées par l'armée Rwandaise.

 

Traître de son état, Felix Tshisekedi livre un spectacle dans les cours et tribunaux pour cacher les calamités à l’Est. Que ça soit la noyade de la ville d’Uvira avec des ponts cassés dans le Sud-Kivu ou les groupes armés qui pullulent le Nord-Kivu, il ne dit aucun mot. C'est à croire que la RD Congo se limite à Kinshasa.

 

Cependant, nous assistons à beaucoup de mouvements de troupes à l’Est : L’armée Zambienne est signalée à Moba et  à Pueto, l’armée Burundaise avait été signalée vers Minembwe , le Rwanda ne fait même plus d’effort pour cacher ses troupes. Sont-ils en zone conquise ?

 

En effet, l’Est de la RDC reste une zone militarisée en proie à une myriade de bandits, criminels et chef de guerre qui contrôlent plusieurs parties de l’est de la RD Congo.

 

D’après nos sources, un certain Sendugu Museveni est à la tête d’une nouvelle Rébellion. Des sources militaires de la MONUSCO rapporte, la création d'un nouveau groupe armé au Nord-Kivu connu sous le nom de PPH (protection du peuple hutus) ce groupe créé par Monsieur Sendugu Museveni, exclu du M23 , se trouve dans la zone de Rutshuru et Masisi et est composé essentiellement d'éléments des groupes FDLR (FOCA), FDLR (RUD) et MM (NYANTURAS). Ce groupe armé serait créé pour assurer la protection des HUTUS rwandais et congolais selon eux pour compromettre les actions des FARDC et la Monusco.

 

Il y a quelques semaines, on a signalé l’entrée massive de l’armée rwandaise dans le Nord-Kivu, précisément dans les forêts de Kimbumba Rugari, Rumangabo, Kalengera et dans le parc national de Virunga. Le comble est qu’aussitôt arrivé, on leur donne les tenues de FARDC.

 

Pour mieux appréhender les problèmes de l’Est , il y a un excellent rapport bien détaillé du Congo Research Group, basé à NYU, sur la prolifération des groupes armés dans la partie orientale du Congo au cours des trois dernières décennies jusqu'en 2020.

 

Le problème est extrêmement complexe et a d'énormes ramifications historiques, locales, nationales, régionales et internationales. Le malheur est que l'armée congolaise (FARDC) est choisie pour divertir les groupes armés… au lieu de les combattre pour ramener la paix.

Félix Tshisekedi a déjà échoué !

Rappelez-vous encore de cette déclaration de l'Ambassadeur Nikki Haley au Council on Foreign Relations, en février 2017 sur la RDC: « Le Congo est un État qui rémunére les criminels et les prédateurs ». Ses déclarations étaient éloquentes et resonnent l'etat actuel de la RD Congo malgre le changement de regime. .

 

La question principale devient maintenant: comment mettre fin à cet état et cette entreprise criminelle et prédatrice?! Comment mettre fin à cette souffrance sans fin, sadique et inutile des gens?

 

Felix Tshisekedi a commis une erreur de faire confiance à Paul Kagamé et il est perçu comme un président faible. Voilà pourquoi même la Zambie se hasarde à pénétrer en RD Congo.

 

Ci-dessous le rapport de Congo Research Group si vous êtes intéressé, etc.

 

Version Française du rapport [cliquez l'mage ici-bas]

Version Anglaise du rapport [cliquez l'image ici-bas]