L’Equipe de Kabila Refuse les Droits d’Atterrissage au Jet du Leader de L’opposition

Nono Nlandu

... L'opposition en RDC dénonce les tentatives menées par les agents du gouvernement pour paralyser leur campagne.

L’opposition en République démocratique du Congo a soulevé le problème des tentatives du parti au pouvoir de bloquer l’avion de Martin Fayulu pour que son jet de campagnes atterrisse dans le pays.

Le représentant du candidat commun de l’opposition Nono Landu a déclaré que la tentative de refuser l'autorisation à l’avion de Fayulu était provocante dans la mesure où elle visait à bloquer l’opposition.

  • CI-DESSOUS EST LA DÉCLARATION COMPLÈTE
  • 30 novembre 2018
  • POINT DE PRESSE
  • CAMPAGNE INÉGALE SUR LES ÉLECTIONS EN RDC

Alors que la RD Congo attend avec impatience les élections du 23 décembre 2018, nous sommes confrontés au fait que les règles de base de la campagne électorale sont défavorables à ceux qui s'opposent au candidat du parti au pouvoir, Emmanuel Shadary.

Depuis environ une semaine maintenant, notre candidat, M. Martin Fayulu — le candidat commun du peuple — et son équipe ont été forcés au sol au lieu de s’envoler à la rencontre  des masses [populaires], grâce à des manœuvres visant à contrecarrer le vent de changement qui se manifeste à travers le pays.

Les autorités de la République démocratique du Congo ont refusé d’accorder les droits d'atterrissage à l'avion que M. Fayulu devrait utiliser pour battre campagne dans tous les coins de notre vaste pays. Sur le plan pratique, la RD Congo est un pays immense et à moins d’un mois aux élections, il est impossible d’atteindre tous les coins du pays sans un aéronef.

C'est inacceptable lorsque le gouvernement fait la farce d'une prétendue élection libre et juste.

C’est dans ce contexte que nous appelons le gouvernement du président Joseph Kabila à ne pas étirer davantage la patience de la population de la RDC.

Dans le même ordre d'idées, nous nous adressons à la communauté internationale pour qu'elle s'intéresse vivement aux campagnes injustes menées par le président Kabila afin de donner à son candidat un avantage injuste par rapport à ses concurrents.

Il nous reste trois semaines avant le scrutin et il n’y a aucune raison légitime de priver Martin Fayulu de son droit démocratique de transmettre son message de reconstruction à toutes les régions du Congo.

Toute tentative de ce type constitue clairement une tentative visant à amener le peuple de la RDC à rejeter les verdicts des urnes et à plonger le pays dans le chaos.

Nous espérons que le président Kabila et son gouvernement vont accorder la priorité aux intérêts des citoyens congolais en mettant tous les candidats au même pied d’égalité.

  • Signé
  • Candidat commun de l'opposition RDC
  • Équipe de campagne
  • Contact: Nono Nlandu
  • Email:

Comments (0)

Leave a comment