LA REVANCHE DES « MEDIOCRES » — LE PPRD ATTAQUE LE CARDINAL ET ECHOUE, PAPY TAMBA DEMASQUE SUR LES RESEAUX SOCIAUX

Aubin Minaku, Henri Mova, Papy Tamba, Le Cardinal Monsengwo, Yves Monsengo

La loi de Murphy est un adage populaire qui stipule que «les choses iront mal dans une situation donnée, si vous leur donnez une chance», ou plus communément, «tout ce qui peut mal tourner, ira mal». La série des échecs continue pour le gouvernement du renégat Joseph Kabila.

La loi de Murphy pèse sur le régime. De part cette loi,  vous savez tout de suite que la fin est proche quand plus rien ne marche:

(1) Les montages, les truquages et les mensonges sont tellement enfantins que personne n’y croit et résultent plutôt à un déluge d’insultes ;

(2) Les tentatives pour vilipender les autres et causer du mal sont vite désamorcées au point de dénoncer les auteurs par un effet boomerang;

(3) La peur de Dieu frappe sur la porte et s’installe.

Mais comme vous le verrez plus loin, cette affaire est si fascinante qu’elle défie toute logique et dénonce la santé mentale de son géniteur. Nous verrons comment un batard, fruit des ébats entre une sentinelle et une bonne dame, accuse un prince de l’Eglise catholique, mais malgré la fausseté criante, les barons du régime s’accroche à son mensonge comme une bouée de sauvetage. Excusez la tautologie car nous allons commencer au commencement.

Quand Papy Tamba Quemandait de l'argent aupres de Moise Katumbi

Apres, avoir coupé l’internet pour réprimer les laïcs catholiques avec une fureur jamais encore vu dans l’histoire de la RDC, le PPRD se retrouve en chute libre. Mais au centre de ce tourbillon, se trouve un jeune lushois, dont le papa Feu Professeur Monsengo Vantibah Mabele Maurice fut directeur à l'Amiza et à la Sizarail puis Professeur  à l'unilu , à l' institut interdiocesain  Monseigneur Mololwa et à l'institut supérieur d'études sociales (Ises ). Il occupa toutes ces fonctions à Lubumbashi ou il mourut et fut enterré en 2009. Donc un notable bien connu depuis belle lurette à Lubumbashi. Quant à Yves, Il est professeur assistant à l’université de Lubumbashi et consultant dans le secteur minier mais son malheur est de porter le nom «Monsengo » et d’être ami à la famille ou la personne de l’ex gouverneur du grand Katanga, Moise Katumbi Chapwe.

L’Ami de Notre Ennemi est Notre Ennemi

Les barons du régime du renégat Joseph Kabila voulait faire une bouchée double : Salir son éminence le cardinal Monsengwo pour avoir exposer leur « médiocrité »  au grand jour, en lui attribuant une fausse paternité, de Yves Monsengo et en profiter pour lier le Cardinal à l’opposition via une amitié entre Yves et les Katumbi. Rigolo ?

Les barons du régime Kabila y avaient cru, hélas, le mensonge était tellement grossier que personne d’autre ne pouvait y croire. Nous avons puisé un échantillon dans les réseaux sociaux que nous soumettons à votre jugement.

Les Réactions sur Les Réseaux Sociaux

Nos Propres Enquêtes

Aussitôt mis au parfum sur le mystérieux fils Monsengwo, nos fins limiers se sont mis au travail pour découvrir ce grand secret qui avait échappé aux catholiques depuis plus de trente ans. Qui était donc ce mystérieux Yves Monsengo, sur qui la stratégie de Henri Mova, Aubin Minaku et le PPRD reposait pour salir le cardinal.

Il faut une boule de Crystal pour lire la ligne de pensée du régime Kabila. Apres les procès politiques bidon, différents faux montages et l’emprisonnement des innocents, rien n’est impossible. Le PPRD peut le forcer de renier ses parents pour confirmer leur histoire. Qui sait ?  Ne rigolez surtout pas. Ici chez-nous, le pouvoir et la justice se trouvent au bout du canon !

Approchant la taille de 2 mètres, le jeune lushois Yves Monsengo ressemble plutôt à un basketteur noir américain et parle anglais couramment et sans accent. Apres avoir joint au téléphone un ex-directeur de TFM aux USA, il nous a rassuré que de nature Yves ne peut donner crédence à une histoire aussi folle, grossière et risible qui salit la mémoire de ses parents. Dans sa nature, le silence est souvent approprié pour répondre aux calomnies aussi insensées.

Il faut attaquer la crédibilité de l’Eglise Catholique

Le tout commence dans une messe noire tenu par les barons du PPRD dans la quelle intervient un certain Papy Tamba de Kinshasa et quelques jeunes jaloux de lubumbashi substitués comme conseillers en communication et metteurs en scène des mensonges. La stratégie qu’il leur concocte est simple et audacieuse. Il faut attaquer la crédibilité de l’église catholique, en commençant par son éminence le Cardinal Monsengwo.

Il n’y a visiblement pas d’objection surtout que Papy Tamba déclare posséder un secret qu’il compte utiliser pour salir son éminence. Quoi de plus facile que d’inventer un présumé fils du Cardinal ?

Malheureusement, il s’en prit à un Yves Monsengo dont la famille est bien connue à Lubumbashi depuis plus de 30 ans et au campus de Lubumbashi ou il est professeur assistant. Il est aussi à noter qu’il travaille avec plusieurs multinationales à l’étranger après avoir travaillé avec les américains de Tenke Fungurume au Katanga. Comme nous allons le voir plus bas, les réactions d’outrages ne vont pas tarder à enflammer les réseaux sociaux et la toile. C’est maintenant établi que contrairement à la calomnie du régime, Yves Monsengo avait démissionné de son propre chef de Tenke Fungurume et la boite lui doit plusieurs milliers de dollars qui restent impayé !

Qui est Papy Tamba ?

Qui est Papy Tamba qui croyait discréditer une institution datant de 2000 ans ? Comment des responsables en pleine faculté mentale pouvaient-il croire un tel lunatique bouffon ? Et si, en parlant d’un mystérieux fils du cardinal, Papy Tamba, projetait sa propre vie aux notables du PPRD ?  Ça devient intéressant et suivez…

Nous sommes en 1974, la ville de  Kinshasa est en fièvre du combat du siècle entre le légendaire Muhamed Ali et George Foreman programmé pour le 30 octobre 1974. Du jamais vu en Afrique ou les stars du Monde entier s’étaient alignés pour prendre le premier vol pour Kinshasa la belle.

En marge de toutes ces manifestations, et dans une affaire extra-maritale, une sentinelle couche et engrosse une femme. Le rejeton de ces ébats n’est personne d’autre que Papy Tamba, le communicateur et stratège actuel du PPRD.  Voulait-il projeter sa vie sur le Jeune Yves Monsengo ? Quoi qu’il en soit, l’affaire ne fait que commencer.

Rappelons par ailleurs qu’il allait quémander a l’ancien gouverneur du Katanga et que ce dernier lui était venu au secours quand un membre de sa famille était malade. Est-ce bien le remerciement d’un homme sensé ou d’un batard en quête d’appartenance sociale ?

Fin de l’affaire ou bien le PPRD s’est exposé à une poursuite judiciaire et dommage intérêt?

Quand un gouvernement responsable commence à croire à de rejetons à la recherche de leur propre paternité, vous savez tout de suite que la fameuse loi de Murphy est en force et que la fin est proche. N’est-ce pas qu’un coup de fil de l’ANR au campus de Lubumbashi aurait vite calmé la tempête qui vient de commencer ?

Va-t-il porter plainte contre le PPRD pour diffamation ?

Affaire à suivre

Categories: 

Comments (0)

Leave a comment