Le peuple congolais doit faire usage de l'article 64 au lieu d'entériner un système d'oppression

JOURNALISTE :

  1. On est à trois semaines des élections en RDC, est-ce que la Commission Electorale Nationale Indépendante sera matériellement prête à organiser ces élections ?

DR. MUKWEGE :

  1. je ne peux pas répondre à leur place, mais je viens du Congo et je n'ai pas vu aucun signe de préparation de ces élections pour qu'elles soient transparentes crédibles et apaise. Je n’ai vu aucun signe.
  2. Par contre j'ai vu qu'il y a une préparation militaire assez forte puisque tous les commandants ont été changés.
  3. On a mis des commandes qui sont sous sanctions, ceux qui dirigent aujourd'hui.
  4. La deuxième chose on a montré le matériel logistique pour distribuer les kits électoraux. Ce sont des camions militaires, on ne sait pas ce qui dedans.
  5. Et la troisième chose, depuis des semaines il y a des groupes des militaires étrangers venant du Burundi qui entrent au Congo sans que le gouvernement les empêche.
  6. Donc, Ils entrent avec leur bénédiction et tout ça pour moi ce sont plutôt des signes de préparation d'une répression que d'une élection libre et transparente au crédible.
  7. Peut-être il y aura une élection, mais elle ne sera, ni transparentes, ni crédible ou ni apaisée,
  8. Puisque moi je l'appelle plutôt que s’il y a quelque chose qui se passe le 23 décembre ça sert à beaucoup plus une nomination via les machines à voter que vraiment des élections.

JOURNALISTE :

  1. Avoir un ordre pour le 3 décembre qui verra ces élections organisées avec la machine à voter et un fichier électronique corrompus, êtes-vous favorable à un boycott des urnes et pensez-vous qu'il faut malgré tout aller voter

DR. MUKWEGE :

  1. Je crois que là le peuple congolais où les partis politiques a un choix difficile.
  2.  Allez voter avec… connaissant donc les résultats avant même d'aller voter. donc pare donc un fichier électoral corrompu avec la plus de 6 millions des personnes qui sont sur des listes, mais qui ne sont pas connu.
  3. Aller avec une machine à voter et qui peut être contrôlé mais également dont la grande partie de la population ne peut pas savoir utiliser.
  4.  Pour certain ça sera la première fois qu'ils me voyaient… qu’ils voient un ordinateur
  5. Moi je crois qu’allait voter dans ce contexte vous savez déjà qui va gagner les élections
  6. C'est ce que j'appelle des nominations
  7. Je crois que c'est légitimer un pouvoir qui est tout simplement un système de répression qui est à bout de souffle
  8. Boycotter les élections, ça serait tout simplement donc accepter le statu quo et ça c'est un choix cornélien que le peuple congolais devant un choix vraiment cornélien
  9. Je crois que c'est très, très difficile.
  10. Allez voter c'est aller entériner ou légitimer un pouvoir, un système d'oppression
  11. Boycotter, ça veut dire finalement que vous acceptez le statut quo et là c'est très difficile
  12. Je crois que… mais il n'y a pas des fatalités
  13. Moi je crois qu’il y a un choix, des solutions existent.
  14. Le peuple congolais a quand même l'article 64 et qui stipule que tout Congolais a l'obligation, l’obligation  d'empêcher un individu ou un groupe d'individus qui veulent prendre le pouvoir par la force
  15. Je crois que c’est au peuple congolais de choisir entre ces deux choix cornéliens, ou faire usage d'une loi qui est constitutionnelle, donc de s'opposer tout personnes qui veut diriger ce peuple par défi.

Comments (0)

Leave a comment