Les Kabila et les Tshisekedi — prêts à cannibaliser la jeune démocratie Congolaise ?

Les Kabila et les Tshisekedi

Pour tous les Congolais qui ont suivi le 29 novembre 2015 l’adresse à la nation de Joseph Kabila, adresse faisant acte de convocation du fameux « Dialogue entre Congolais », il n’y a plus de points d’ombre, Joseph Kabila va faire changer la Constitution.

Pour la première fois et sans vergogne, il l’a annoncé à travers un bout de phrase « il faudra réfléchir sur un mode de scrutin moins coûteux ». C’est une des tâches dont devront s’acquitter les congolais convoqués à ce Dialogue qui sera organisé dans la Ville de Boma plus précisément dans l’Hôtel appartenant à son Petit Frère Zoé Kabila.

Nous ouvrons une parenthèse sur ces lieux d’organisation. Pourquoi choisir cet hôtel ? Tous les pillages opérés au niveau du Pays à travers tous les marchés, dont le monopole, revient aux Membres de sa Famille proche ne suffisant pas, faut-il continuer à saigner les finances de ce Pays au profit de sa famille biologique ?

Pour ceux qui connaissent la culture d’empoisonnement importé de l’extérieur par ce régime, il faut en deviner la suite. Les opposants qui commettront l’erreur de s’y rendre n’auront qu’à s’en prendre à eux-mêmes. Soit dit en passant qu’à l’instar d’autres importantes villes du pays investies par des militaires Rwandais, Joseph Kabila a installé également à Boma des troupes Militaires rwandaises.

A Kindu, il y a eu réaction des troupes des Forces Armées Congolaises qui ont refusé cette présence des Militaires  Rwandais imposée par Joseph Kabila. Nous refermons cette parenthèse. Congovox.com a depuis un certain temps publié une série d’articles qui mettaient à nue toute la stratégie adoptée par Joseph Kabila pour assujettir d’avantage le Peuple Congolais.

Nous avons alerté à travers quelques articles tous nos compatriotes y compris la communauté internationale sur le processus malveillant dans lequel se lançait le Satrape de Kinshasa. Nous avons décrit d’une manière exhaustive tout son schéma. Nous avons exhorté Etienne Tshisekedi  pour qu’il ne morde pas à ce chant de sirène, mais dommage, les 1 500 000 USD ont eu raison sur sa raison.

Devant cette déclaration aux allures de gestion par défi lancé par Joseph Kabila au Peuple Congolais, ce dernier doit trouver une juste réponse proportionnelle à son entêtement. L’article 64 des la Constitution de la République Démocratique du Congo autorise tout Citoyen Congolais à s’opposer à toute instruction allant dans le sens opposé à ses intérêts. Il faudra en faire usage.

Les Évêques Catholiques ont donné du ton à travers leur déclaration. Il revient aux Leaders Politiques Congolais de servir de guide au Peuple pour le mobiliser afin de faire échec à cette cabale.

Hier la Majorité avait un seul perroquet qui chantait, aujourd’hui elle s’est offert les services d’un deuxième perroquet, transfuge des Barbouses de Mobutu, Monsieur Alain Atundu Liyongo. Ce dernier n’a vu que la « guerre » à travers la déclaration des Évêques. Quant à Etienne Tshisekedi qui naïvement espérait à travers l’invitation de Kabila à ce dialogue, l’issue pour récupérer son impérium, il peut encore continuer à contempler des étoiles,  au cours de ce gros festin — Dialogue National — de la cannibalisation  de la jeune démocratie Congolaise.

Il a accepté de porter la responsabilité historique de tuer le Peuple Congolais à travers la légalisation du glissement du Mandat de Kabila et pire, la révision de la Constitution pour permettre à Joseph Kabila de se représenter autant de fois qu’il le voudra. Quoi de surprenant, déjà au lendemain de l’indépendance, il avait accompagner Mobutu dans l’instauration du Parti unique, socle qui a permis à celui-ci de régner pendant 32 ans à la tête de ce Pays  et au soir de sa carrière politique, il veut léguer à ce Peuple un autre Mobutu version 2.0 ou Joseph Kabila. L’histoire se répète.

Quel héritage politique ? La page sera tournée bientôt, mais celle-là sera peinte avec du sang des Congolais fauchés par un Imposteur Étrange qui se fait passer pour un Congolais avec la Complicité d’Etienne Tshisekedi wa Mulumbu.

N’ayez pas peur, c’est un affrontement entre les Forces du Bien — la vraie incorruptible opposition — contre les Forces du Mal — PPRD et l’UDPS. Au demeurant, notre Seigneur aidera les Forces du Bien à vaincre les Forces du Mal.     

Comments (0)

Leave a comment