Marche de la Communauté Nande à Kinshasa : Tuez-nous tous !

Manifestation de la communauté Nande le 29/11/2019 à Kinshasa

La population Nande a manifesté hier contre ce qu’ils pensent être objet d'un complot international sur le génocide du peuple Nande. Ce même peuple qui avait été interdit de participer aux élections présidentielles de 2018 est persecuté aujourd'hui.

Dans la video ci-contre ils chantent: « mutu uwe tu, mutu uwe tu », tradiction « tuez-nous alors, tuez-nous ». Honte aux jeunes de Kinshasa et en particulier les ressortissants du grand Kivu qui n'ont pas accompagné leur frères et soeurs Nandé dans leur marche de protestation contre les massacres à BENI.

En effet comme écrit sur la page de « caseraconte » sur les réseaux sociaux  « les forces de sécurité congolaise tiraient à balles réelles lundi matin à Beni dans l'est de la République démocratique du Congo pour contenir des manifestants qui ont attaqué deux camps des Nations unies. La police et l'armée congolaise ont ouvert le feu à proximité des camps de l'ONU pour disperser des manifestants, en colère après un nouveau massacre attribué au groupe armé des ADF.

En d’autres termes,  dans la lutte que mène le peuple Nandé, il y a deux grands absents :

(1) Le gouvernement congolais, bien qu’il y a eu une sorte de sursaut ce dernier temps, y compris le déplacement du QG de FARDC vers Beni,

(2) Les gros richards homme d’affaires Nandé qui ne font que mettre leur famille à l’abri alors les autres familles consacrent leur jeunes fils et fille pour résister contre les assaillants de l’ADF.

En toute vérité, si les commerçants Nande avaient cotisé du plus petit aux grands d’un montant respectif de 2 500 USD à 20 000 $ USD, il y aurait suffisamment d’argent pour nourrir les résistants Nandé et ceux de contrées avoisinantes pour refouler ces ADFs.

A très bientôt

 

Comments (0)

Leave a comment