Messe noire à Kingakati — Joseph Kabila harangue ses députés et déclare qu’il est prêt à faire la guerre.

Aubin Minaku, Joseph Kabila, Shadari

Comme nous l’avions si bien relevé dans notre précédent, le Président Kabila a reçu 300 Députés nationaux et Sénateurs, Membres de la Majorité présidentielle.

Cette délégation était conduite par Aubin Minaku. Cette audience a eu lieu dans la ferme du Président Kabila à Kingakati. Au menu de cette rencontre, la présentation des Motions de Soutien des Députés et des Sénateurs à la lumière du  « non-événement » départ du PPRD du Gouverneur du Katanga, Monsieur Moïse Katumbi au début de la semaine passée.

La mort dans l'âme, Lambert Mende Omalanga, ministre de l’information et vraisemblablement Porte-parole tantôt du Président Kabila, tantôt du Gouvernement et dernièrement du PPRD, continue à présenter un visage courageux à la télévision. Mais, c'est l'impasse devant lui, le départ de Moïse Katumbi continu à faire mal à la famille politique du Président Kabila. Il ne trouvera pas de mots assez méchants pour changer la situation et éventuellement sa retraite imminente de la scène nationale.

Je n’en veux pour preuve, le nombre de réunions organisées par cette famille et la nature des déclarations enregistrées dans les médias publics et privés. Au finish, il s’agit d’un événement, mieux d’un séisme au point de monter un stratagème lié à la présentation des Motions des Soutiens, style MPR Parti-Etat.

Ainsi introduisant la séance, le Président Aubin Minaku a rassuré le Président créateur Kabila que les 300 Députés nationaux et Sénateurs présents constituaient le dernier carré des Fidèles qui ont juré de ne pas trahir le Président créateur.

Le Député Shadari a procédé à la lecture de la motion de soutien des Députés au regard de l’actualité politique au sein de la Majorité présidentielle. Au-delà du Soutien, ces Députés ont réaffirmé leur soutien à l’organisation des élections de bas au sommet et ont renouvelé leur indéfectible attachement au Président Kabila.

Le Sénateur Kabamba a repris pour le compte des Sénateurs les mêmes contenus de cette motion. Enfin est sorti le grand jeu. Faisant semblant de ne pas vouloir parler, comme à l’accoutumée d’ailleurs, le Président Kabila a commencé par dire qu’il n’avait pas envie de parler de la situation politique de l’heure et n’avait pas du tout à répondre aux problèmes soulevés par le G7 et le Gouverneur Moïse Katumbi.

En résumé pour lui, la situation politique difficile que traverse la Majorité présidentielle actuellement est liée aux trois points majeurs :

1. Manque de Vérité et d’Amour ;

2. Manque de Loyauté ;

3. Manque de Discipline.

Il a rappelé que sa Famille politique avait gagné les élections de 2006 et de 2011. Il a précisé qu’il n’y aura jamais de trahison de sa part. Il a insisté en demandant à sa famille politique de se préparer au Dialogue, car, il aura lieu.

Pour ce faire sa famille politique doit se préparer à faire la Paix et la Guerre. Pour sa part, il est prêt à faire la Guerre. Il a donné l’exemple des Rebelles du M23 qui ont refusé la paix, mais qui ont fini par se faire chasser par La Guerre.

Il a martelé que malgré les départs, sa famille politique va gagner les élections. Pour ce faire, il a recommandé aux Députés de descendre sur le terrain au risque de se faire doubler, car les autres (Frondeurs et opposants) ne feront pas des cadeaux à sa famille politique.

Il a fini par demander à sa Famille politique de se préparer pour remporter ces défis. C’est sur cette note frisant une déclaration de guerre que la séance du jour s’est conclue. Les députés sont rentrés tétanisés par ce langage de guerre indigne d’une Personne équilibrée qui dirige un vaste pays comme le nôtre.

Il a dit aux Députés qu’il disposait des moyens financiers pour leur permettre de descendre sur terrain. Espérant recevoir une enveloppe pour compenser leur carburant dépensé pour se rendre à Kingakati, Les Députés sont rentrés bredouille au point que certain parmi eux énervés, se sont mis à divulguer le contenu de leur Réunion.

D’autres nous diront qu’ils ont suivi sans conviction son discours qui avait l’allure d’un rappel au bercail, à travers des menaces à peine voilées des troupes, car beaucoup de Députés s’apprêtaient à emboîter le pas au Gouverneur Moïse Katumbi. 

Pour beaucoup de Députés, ils étaient très déçus de réaliser qu’en face d’eux se trouvait un Pyromane, prêt à brûler le pays pour autant qu’il puisse préserver son fauteuil de Président de la République. D’autres le connaissant mieux, n’étaient pas impressionnées, car connaissant ses limites. Il n’a que l’intimidation comme méthode de garder cette majorité.

Par ailleurs, hier nous avons dénoncé la Rébellion en formation par le Président Kabila qui voulait l’imputer au Gouverneur démissionnaire Moïse Katumbi. La dénonciation de Congovox les a obligés d’abandonner le schéma initial pour opter sur une nouvelle stratégie qui vise toujours a coincé le Gouverneur Moïse Katumbi.

Cette fois-ci, ils ont décidé d’envoyer dans les villages, des Jeunes qu’ils ont préalablement recrutés. Ils les envoient dans des villages pour recruter d’autres Jeunes pour fomenter une rébellion. Ils vont faire semblant de les arrêter et imputer cette rébellion au Gouverneur Moïse Katumbi.

Une fois ce forfait réalisé, ce dernier sera arrêté et déféré devant la justice pour être condamné. Une fois de plus, nous demandons à tous Congolais de répercuter cette information dans tous les réseaux sociaux, car, nous devons faire échouer cette machination diabolique qui devenue une obsession pour Kabila.

Nous continuons à suivre de très près cette situation et ne manquerons pas de vous fournir toute nouvelle éventuelle, liée aux allures psychopathes que prennent le pouvoir de Kinshasa.

Categories: 

Comments (0)

Leave a comment