RDC : Guerre de la Balkanisation — Quand les Rwandais Se Moquent Ouvertement de Congolais

Le démineur pacificateur n’est rien d’autre que Bernard Maingain, un avocat Belge spécialisé dans les questions judiciaires en Afrique centrale. Il va se rendre à Minembwe pour pacifier les différentes communautés. L’objectif dit-on, est de « contribuer par voie légale à l’interruption des cycles de violence, à la restauration de l’État de droit et à la reprise d’une relation pacifiée avec toutes les communautés environnantes dans la paix, la sécurité et la justice ».

Bonne chance à M. Bernard Maingain car s’il arrive à pacifier la région, il aura droit à un prix Nobel. La situation est complexe et compliquée, mais avant tout, il devra amener ses clients à contrôler leur arrogance. D’ailleurs, les Rwandais ne cachent plus leur moquerie de Congolais (voir vidé ci-contre) et ils ont déjà dressé une carte du Rwanda qui comprend le Kivu qui circule dans les réseaux sociaux !

Les soi-disant victimes qui l’ont engagé sont en réalité les agresseurs, car tout tourne autour des problèmes fonciers. La RDC a un surplus et le Rwanda n’en a pas. On enlève de force, souvent après des actes de terrorismes ou barbarie effroyable, les peuples autochromes pour y déverser l’« over flow » de la population que le Rwanda ne peut pas héberger.

L’avocat prévoit également de se rendre à Minembwe pour recueillir « les témoignages de victimes et préparer les plaintes » qui seront ensuite remises aux autorités judiciaires congolaises, avec copie à l’attention du procureur auprès de la Cour pénale internationale (CPI), la Gambienne Faou Ben souda.

Pourtant, Azarias Ruberwa et Moise Nyarugabo, deux acteurs principaux les drames de la région, circulent librement sans être inquiété. L’enquête ne va rien trouver sur eux : les femmes enterrées vivantes à Kasika ; les 85 officiers brulés à Kavumu et le massacre de Makobola ne vont pas compter. Ils ne seront pas inquiets par la présence de l’avocat Belge, Bernard Maingain, car ce dernier travaille pour eux. Il en va de même pour le colonel rwandais qui a quitté les FARDC et vient de se ranger derrière les guérillas Banyamulenge Ngomino.

Au demeurant, les Congolais doivent être trop prudents. M. Bernard Maingain ne sera pas impartial vu qu’il a été engagé par les Banyamulenge. Ces derniers ont besoin d’un rapport qui va établir qu’ils sont menacés pour démarrer le plan de la Balkanisation. Il ne faut pas confondre une enquête impartiale des Nations unies et une enquête d’un avocat qui vient trouver les preuves pouvant supporter les demandes de son client — les Banyamulenge.

En bref, l’avocat Bernard Maingain  va boucler le cercle sur un processus qui avait commencé depuis longtemps et dont les Rwandais sont persuadés que c’est maintenant irréversible. Conscient ou inconscient, le rapport de l’avocat Belge Bernard Maingain  aura un rôle dans les démarches de Rwandais pour la Balkanisation de la RD Congo.

Le Cardinal Fridolin Mabongo a dénoncé le plan qui est en marche par des forces obscures. Tous ceux qui ignorent les stratagèmes d’Azarias Ruberwa et Moise Nyarugabo et qui ne voient pas leurs empreintes digitales dans ces drames ne cherchent pas la vérité.

A très bientôt.

G.K.

 

Categories: 

Comments (0)

Leave a comment