RDC: MEETING DE LA HONTE - UNE FOULE ATTRIREE A COUP DE 5000 FRANCS CONGOLAIS

Tout le même sait que Joseph Kabila va partir, soit de lui-même ou forcer par la rue. L’homme n’a plus de soutient ni à l’intérieur du pays et ni à l’extérieur. Il pense que quelques auto-blindes vont effrayer la population à descendre dans la rue et pour bouter lui et ses Apparatchik dehors. Mais, apparemment, il n’attend point céder facilement. Est-ce bien le cas que les anglophones appellent « ignorance bliss » traduction « ignorance bonheur » ? Avait-t-il vu vécu le Mobutisme pour voir tomber un homme fort ? NON ! Ainsi, la thèse postulée par son point carre est vu que Kabila, ne connait réellement pas comment peut dégénérer la colère du peuple, il pourrait tenter le diable, prendre le risque de s’accrocher et rester au pouvoir.

En effet, vivant dans une bulle, Joseph Kabila ne sait pas combien il est honni par la population et combien les puissances occidentales se rongent impatiemment les ongles, attendant la date butoir du 20 Décembre 2016 pour ne plus le reconnaitre comme président. Ou fuira-t-il ? à Beijing peut-être. Mais alors ou-est-ce que les Kalev Mutond, Lambert Mende, Evariste Boshab, Matata Mponyo, Aubin Minaku, Alexis Tambwe Mwamba iront-t-ils. A voir la bravoure trompeuse affichée par Lambert Mende, André Kimbuta et Kin Kie Mulumba, on croirait qu’ils avaient été élevé comme de Samouraï, prêt à s’éventrer pour sauver leur honneur et celui du « Rais ». Mais, ce serait trop mal connaitre ces vendeurs d’huile de serpent, aux allures on ne peut flibustiers,  qui n’y sont que pour leur butin et pour qui le « harakiri » serait la dernière chose dans leur « code de la poche ». Ainsi, pour flouer Joseph, ils le font croire que la population l’adore et le « Raisi » ne sachant pas que « tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute »,  succombe à leur baratin. Comme s’en sont-ils pris ?

Nos lecteurs se rappelleront que dans notre dernière posting, nous avions insisté sur les effets de la présence massive des Kinois pour accueillir le Leader Etienne Tshisekedi. Quoi de plus normale car le courage que ce dernier avait fait montre depuis le temps de Mobutu avait marqué les kinois en particulier et le peuple Congolais ? Nous avions conclue en informant  nos nombreux lecteurs qu’il y avait « Panique à Bord » entendez, panique dans le Camp du Pouvoir. Dès lors, tout était mis en œuvre  par la Majorité Présidentielle pour répliquer la démonstration de force de l’Opposition et prouver au « Raisi » que la population le porte toujours dans leur cœur. Comment peut-on croire à ces balivernes ? « Ignorance bonheur ». Vous pouvez, comme dans le cas du « Raisi » vous enfermer dans une bulle et croire que tout va bien.

Nous ne nous sommes pas trompés. Effectivement les caisses de l’Etat ont été saignées à blanc pour réunir le maximum d’argent afin de permettre à la MP de mobiliser le maximum de Kinois.  Les cadres et Agents des Entreprises Paraétatique, les animateurs des Equipes de Football, quelques Grands Musiciens Congolais  bref il fallait ratisser large. Cependant, les méthodes utilisées pour mobiliser le Peuple ont été  une fois de plus, on ne peut plus pernicieuses. Des bus de la Société de transports en Commun de Kinshasa sont postés dans des quartiers très tôt le matin. Jusque-là rien à reprocher aux Organisateurs, la chasse est faite aux Kinois, vous montez dans le Bus pour aller assister au Meeting du PPRD et en contrepartie on vous remet sur le champ la somme de 5000 francs Congolais soit un peu plus de 5 USD.

Des bagarres rangées entre ceux qui étaient chargés de distribuer de l'agent et les bénéficiaires.  Certains arguant qu'on leur a promis l'équivalent de dix dollars américains par personne et qu'au finish, on leur a donné seulement l'équivalent de cinq dollars américains. Les plus musclés, finissaient par ravir toute le pactole et disparaître. Le tout ponctué par une chanson " Eh ya biso na Kabila esili eh " entendait entre nous et Kabila c'est le divorce. Les observateurs ont constaté qu'un mariage scellé artificiellement et cousu sur du fil blanc ne pouvait pas durer. Les Consciences achetées quelques heures auparavant ont fini par revenir au bon sentiment. Les Gens ont retrouvé leur lucidité.

 

Devant un Peuple meurtri par la Famine, les foules se sont précipitées pour prendre place abord des Bus et se diriger vers le Stade. D'ailleurs en arrivant au Stade, le Peuple ne lançait que des Slogans relatifs à la situation sociale de la Population. Il y a lieu de s'arrêter sur ce fait et s'interroger sur la considération du le pouvoir de Joseph Kabila vis-à-vis de la Population Congolaise ? N’est-ce pas là un grand signe de mépris ? Peut-on chosifier le Citoyen Kinois au point d'estimer qu'il faille 5 USD pour le mettre en route ? NON, NON, et NON. Quelle moralité de la part d'un Pouvoir qui s'accroche à la tête de ce Pays aux dimensions continentales  et qui venait de d'assister il n y ' a pas deux jours à une démonstration de force de l' Opposition qui n'a pas dépensé un seul rond pour offrir un tel accueil à son leader.  

En fait, c’était plutôt une démonstration sur l'érection d’une mode de Gestion de la Corruption, une expertise dans laquelle le régime de Joseph Kabila excelle. Le Paradoxe est qu'en plein Meeting, ce peuple  présent a clairement signifié aux Orateurs, qu'il était temps pour réclamer la baisse du coût de change entre la monnaie américaine et le franc congolais. Disons que les forces de l'ordre n'ont ménagé aucun effort pour encadrer cette manifestation. Nous n’espérons que les mêmes dispositions soient prises dans 48 h pour permettre au Rassemblement de tenir en toute quiétude son Meeting.

En conclusion, les signes et éléments avant-coureurs pour le départ de Joseph Kabila sont bien visibles. Nous rappelons que la seule la voie de la défiance politique, les marches, villes mortes et désobéissance civiles vont le faire partir.

Oh Pauvre Joseph Kabila si vous saviez comment vous étiez roulé dans la Farine .

A bon entendeur, salut.

Comments (0)

Leave a comment