RDC : Procès Moise Katumbi — les ridicules s’empilent sur le procès bidon instrumentalisé par le gouvernement

Kalev Mutond, Katebe katoro, Alexi tambwe Mwamba, Moise Katumbi, Joseph Kabila, PGR Numbi, Alexandros Stoupis

C’est une affaire si ridicule que ça vous rend fou ! D'abord, le montage a été mal fait et ensuite tout a totalement capoté. L’acteur principal, entendez le plaignant, est un sujet Grec, M. Alexandros Stoupis. Ce dernier n’a pas plus d’honneur qu’une prostituée et il est aussi froid qu’un tueur à gages. Il n'en est pas à sa première mise en scène. Il avait déjà loué ses services et jouer son rôle dans un autre montage juridique dont la victime, Maitre Muyambo, écope toujours sa peine à la prison de Makala à Kinshasa.

Concernant le montage du procès Batiment Mahenge, un professeur de l’Université de Kinshasa interviewé par nos confrères d’Afrik.com a donné son appréciation ci-après :

« Demander l’inéligibilité de quelqu’un dans une affaire d’expropriation immobilière est sans précédent », ironise un professeur de droit civil de l’UniKin, avant d’ajouter : « qui plus est, le Sieur Stoupis est un citoyen grec, qui n’a pas la nationalité congolaise. A quel titre viendrait-il donc s’ingérer dans les affaires politiques congolo-congolaises ? Cela n’a aucun sens », fait-il remarquer, avant de conclure : « c’est bien la preuve, d’une part, que le commanditaire de ce dossier est ailleurs ; et que, d’autre part, le véritable motif de toute cette procédure est d’écarter Moïse Katumbi de la course à la présidentielle en RDC ». Retenez le mot-clé, « Ingérence ».

Dans son discours du 30 Juin 2016, le président Joseph Kabila se plaint contre l’ingérence étrangère. Comment donc expliquer qu’un citoyen Grec tort le cou de la justice Congolaise et l’oblige à déclarer « l’inégibilité de Katumbi » et il le tolère ? Qu’il cesse de verser les larmes de crocodile à propos de l’ingérence étrangère. Il y'a deux poids, deux mesures. Qelle puissance occidentale peut encore  respecter la RDC comme un pays de droit ? Aucune !

Y a-t-il vraiment quelqu’un qui réfléchit encore dans l’équipe de Joseph Kabila, ou bien il n’y'a que des tarés ? Voici quelques extraits de l’article que nos confrères de l’Afrik.com qui montrent comment ce procès frôle le ridicule. Mettez les enfants en chambre, car vous risquez d’en pleurer de rage :

  • Moïse Katumbi a été condamné dans un dossier pour lequel à l’époque des faits, il n’avait que… 12 ans ;
  • Son frère aîné, Raphaël Katebe Katoto, a reconnu être le véritable propriétaire du bien, mais le tribunal n’en fait pas cas ; sur Twitter cette semaine, Carine Katumbi, la femme de Moïse, a ironisé : « partout ailleurs, le propriétaire apporte la preuve de ses droits. En RDC, on lui attribue un bien qui n’est pas à lui… pour le condamner » ;
  • l’un des trois magistrats a refusé de signer le jugement et ne l’a finalement fait que sous la pression des agents de l’Agence Nationale de… ») ;
  • l’un des avocats du plaignant, Me Cyprien Mbere Moba, n’est autre que celui de Kalev Mutond, l’Administrateur général de l’ANR ; c’est déjà lui qui avait défendu le patron de l’agence de renseignements RD congolaise dans un dossier d’appropriation d’un immeuble situé à Lubumbashi et relevant du patrimoine de l’Etat… ») ;
  • Dernier fait particulièrement troublant : dans la note de plaidoirie préparée par ses conseils (dont nous reproduisons ici la dernière page en fin d’article), Emmanuel Stoupis demande de « condamner (Moïse Katumbi) à l’interdiction pour cinq ans, après l’exécution de la peine, du droit de vote et du droit d’éligibilité ». Quel intérêt a-t-il donc à le faire ? Surprenant pour le moins…
  • Nous comprenons que le président, vit dans une bulle et ne connaît pas la réalité sur la rue. Qu’il sache que le peuple Congolais comprend fort bien que ce cirque juridique a été monté de toutes pièces pour stopper Moise Katumbi dans sa course vers la magistrature suprême et qu’il avait juré de tout mettre en œuvre pour le stopper dans cet élan.

Nous comprenons que le président, vit dans une bulle et ne connaît pas la réalité sur la rue. Qu’il sache que le peuple Congolais comprend fort bien que ce cirque juridique a été monté de toutes pièces pour stopper Moise Katumbi dans sa course vers la magistrature suprême et qu’il avait juré de tout mettre en œuvre pour le stopper dans cet élan.

Cependant, il y'a une façon intelligente et légale de le faire et il ya cette façon idiote qu’il a malheureusement avalisée. Chaque jour qui passe, cette histoire le rend trop petit et il devient un paria quelque soit l’hypocrisie de flatteurs et sangsues qui l’entoure et lui prouve le contraire. Il n’est jamais trop tard pour bien faire.

A titre de rappel, la constitution qu'il a lui meme promulgué déclare ceci: « Les nouvelles Institutions de la République Démocratique du Congo sont: le Président de la République;  le Parlement;  le Gouvernement;  les Cours et Tribunaux ». La meme constitution « réaffirme l'indépendance du pouvoir judiciaire. »  De ce fait,  le president Joseph Kabila est entrain de causer préjudice à toute la branche judicaire du Congo.

Qu'un conseil d'adultes autour du Président, prenne le courage en mains et le conseille de stopper ce cirque pour lui préserver un peu d’honneur, car il en aura besoin dans quelques mois.

A bon entendeur, salut !

Categories: 

Comments (0)

Leave a comment