RDC : Témoignage des femmes vendeuses — situation économique alarmante, pire que du temps de Kabila

RDC: Les vendeuses au marche de Kinshasa

Une année après la prise de pouvoir de Tshisekedi, le social n’avance toujours pas. Aux dires de mamans Congolaises, la situation s’empire au point qu’elles regrettent d’avoir voté.

Montée du dollars face au Franc Congolais

Une déconnexion totale entre la classe dirigeante qui ne connait pas les peines que traversent les ménagères. Les denrées alimentaires et même le poisson communément appelé Thompson deviennent de plus en plus hors portée du commun de Kinois.

Une de vendeuses se plaint qu’il n’y a pas de la clientèle à cause de la flambée de prix de denrée alimentaire. Un carton de Tompson qui monte de 30.000 à 50.000 Francs.

Pourtant l’équation est simple : Comment est-ce qu’un salarié touchant  100.000 F (environ 50 $) et ayant 6 enfants peut-il nouer le bout du mois quand un seul poisson Thompson coute 2000 F (1 USD). Peut-il nourrir sa famille avec 2 dollars par jour pour nouer les deux bouts du mois ?

Cette situation a interpellé le fils Mukoko qui a dit: « À cette allure, les choses ne marchent pas bien. Nous devrons faire notre propre autocritique, le discours du président quant à l’Indice macroéconomique ne va pas se transforme dans les marmites de Congolaises en poisson Thompson », membre de l’UDPS, Fils Mukoko.

Une des mamans a bien cadré la situation économique alarmante comme suit : « Le pays s’en meurt. Chaque jour, il y a une flambée de prix de denrées alimentaires.  Qu'atendez-vous pour que les prix baissent est que la situation sociale s’améliore ? Si le sociale marche alors le règne de Felix va durer, mais si ça ne marche pas qu’il quitte le pouvoir ».

A très bientôt

Comments (0)

Leave a comment