RDC : UN GOUVERNEMENT BRIGAND ET INCENDIAIRE

Le 20 septembre 2016 à Kinshasa, les restes du siège de l'UDPS incendié dans la nuit Junior KANNAH / AFP

Sur les clichés pris à l'hôpital Ngaliema à Kinshasa: les auteurs de l'incendie du siège du parti UDPS, ayant fait au moins deux morts dans la nuit du 19 septembre 2016

Les photos risquent d’intéresser Fatou Bensouda. La procureure générale à la Cour pénale internationale dit "surveiller avec une extrême vigilance la situation en RDC". En particulier les répressions commises en marge des manifestations du 19 septembre, date à laquelle le calendrier électoral devait être publié.

 

Les auteurs de l’incendie de l'UDPS actuellement soignés à l'hôpital

Ngaliema à Kinshasa

 

L'unité de soin où auraient été reçus les militaires de Kabila 

Il s'agirait d'un des membres du commando ayant brûlé l'UDPS le 20 septembre 2016 à Kinshasa

 

Parmi les victimes des manifestations des 19 et 20 septembre, se trouvent des cadres de l'UDPS, formation de l'opposition. Ils ont été surpris par le feu alors qu’ils se trouvaient en plein conciliabule au siège de leur parti à Kinshasa. L’incendie criminel a fait, selon le bilan officiel 2 morts et 3 blessés. L’UDPS revendique cinq morts.