REACTUALISATION — Arrestation et Libération du Président de la Fondation Katangaise

Arrestation de Raphaeil Mututa, Président de la Fondation Katangaise

Nous venons d’apprendre à l’instant l’arrestation du Président de la Fondation Katangaise par l’armée de Joseph Kabila. Il a été acheminé d’abord au cachot de la 22 ème région Militaire sise à Lubumbashi au Quartier Golf et ensuite transféré au Bureau du très célèbre et tueur, le Directeur Provincial de l’Agence Nationale de Renseignement, Monsieur Nzita. Congovox a publié hier comment M. Raphael Mututa a confronté le Tribal-Ethnique (entendez M. Félicien Katanga Lokunda), Commissaire  Spéciale du Haut-Katanga, dans

M. Nzita est connu au sein de cette agence comme l’Exécuteur Principal de toutes les personnalités que Joseph Kabila ne souhaite plus voir en vie. Pour Information c’est de notoriété publique que c’est ce fameux Nzita qui avait personnellement tué par asphyxie un sujet français qu’il voulait rançonner. C’est un cas qui est resté à ce jour non élucider. Ces genres crimes étant imprescriptibles, Monsieur Nzita répondra un jour devant une justice internationale.

Pour ceux qui ont pris connaissance de la lettre adressée par le Président de la Fondation Katangaise au Commissaire Spécial de Haut Katangaise, ils sont scandalisés. Quoi de mal d’attirer l’attention à une nouvelle autorité qu’il fil du mauvais coton. La liberté d’expression n’est-elle plus garantie par la Constitution de ce pays ? Quoi d’anormal que de rappeler l’objectif de la Fondation Katangaise qui est de consolider l’unité Katangaise.

Ces agissements confortent le point de vue de l’analyse de Congovox.com : Kabila détruit tout socle sur lequel est bâtie l’unité Katangaise. Quelqu’un peut-il être Katangais et détruire tout ce qui peut encore unir ce Peuple ? Dommage que cette destruction se fasse avec la complicité de certains fils de cet espace tel que Kalev Mutond. C’est quoi cette affaire de nier ses origines et ne pas en être fier ? Il n’est nullement question d’une cession.

Nous apprenons par ailleurs que le quartier au sein duquel se trouve l’Eglise Catholique  de Kafubu où généralement le Club T.P Mazembe va rendre grâce au Seigneur notre Dieu avant chaque grand match serait bouclé par la Police et les Militaires de La Garde Présidentielle déguisés en Policiers.

Question d’empêcher les joueurs de cette Equipe d’assister à la messe programmée pour rendre Grâce au Seigneur avant son départ pour le Japon afin de participer à la Coupe du Monde des Clubs. Soit dit en passant qu’en sa qualité de vainqueur de la dernière édition de la ligue des Champions Africaines, cette équipe devra représenter le Continent Africain à cette édition qui se jouera au Japon. Dommage quand on mélange Politique et Sports.

Peuple Congolais comment pouvons-nous continuer à soutenir un tel régime dont le seul objectif est de nous voir disparaître de la cène internationale ? Il est grand temps de se raviver. Nous sommes sur une pente glissante d’une déclivité très prononcée. Est-il imaginable qu’on empêche aux gens d’aller prier ?

Cela nous rappelle les dérives totalitaires de 1973 quand le Président Mobutu avait ordonné d’enlever les Crucifix dans les salles des Classes. Nous en connaissons les conséquences. C’était le début de la perte des valeurs spirituelles de base de nos enfants. La suite nous la connaissons. Quand léguerons-nous effectivement le sermon de liberté à notre postérité ?  A suivre

Categories: 

Comments (0)

Leave a comment