Recul dans le temps et pour la RDC : Quand Felix Tshisekedi demandait de chasser Joseph Kabila du pouvoir et le mettre en prison pour le restant de ses jours

Joseph Kabila et Felix Tshisekedi

Avec la révolution numérique, l’ancienne adage qui disait que les paroles s’envolent mais les écrits restent, n’est plus applicable. Nous publions les paroles de Felix Tshisekedi ici-bas pour montrer ce que le président nommé disait avant sa reddition. Depuis lors, il est devenu un président sans pouvoir, une marionnette qui passe son temps à voyager comme le ferait un ministre des affaires étrangères, fuyant les problèmes domestiques. Ses fausses promesses et ses paroles démagogiques le rattrapent petit à petit.

  1. Oui, nous pouvons le faire si nous voulons le faire. Si nous n’arrivons pas à le faire et nous n’arrivons pas à chercher à chasser Joseph Kabila, ça veut dire que nous ne voulons pas.
  2. Quelque part en nous, nous ne voulons pas qu’il s’en aille et il faut se l’avouer. Et il faut se poser la question de savoir alors pourquoi.
  3. Même vous, chers compatriotes vivants à l’extérieur, vous prouvez de là où vous êtes à des milliers de kilomètres du pays d’ouvrer pour que cela arrive.
  4. Aujourd’hui, plus personne ne tient à ce que joseph Kabila reste au pouvoir, si ce n’est que les individus mafieux à la tête de fortune.
  5. Ils usent d’ailleurs de ces fonctions pour essayer de faire du lobbying par ici ou de lobbying par-là afin évidemment de maintenir Joseph Kabila.
  6. Veut dire que si nous nous rassemblons, si nous nous mettons ensemble, marchant ensemble, ils vont reculer.
  7. Ils vont, à la limite même je dirais, ils vont fuir, alors faisons-le.
  8. Ils sont incapables de tuer 80 millions de Congolais. Ils vont en tuer quelques-uns, que nous élèverons en martyr le moment venu, mais de leur place sera en prison jusqu’à la fin de leurs jours.
  9. L’intégrité d’un tel ou d’un tel leur viendra où nous jugerons le comportement des uns et des autres, mais pour l’heure il faut s’unir.
  10. C’est ce que nous avons commencé à faire, donc comme j’étais en train de vous le dire.
  11.  Plus particulièrement le rassemblement et les mouvements citoyens sont déjà dans la réflexion sur des actions à mener pour barrer la route à Joseph Kabila et à sa bande. À la place nous aurons Joseph Kabila et la crise qui va s’accentuer.
  12.  voilà mesdames et messieurs

Comments (0)

Leave a comment