RWANDA : les pays du sahel auraient exigé des explications à Paul Kagamé sur sa proximité avec des terroristes de cette région

Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani a été photographié serrant la main à Moustapha Ould Limam al-Chafi à Kigali au Rwanda

Nous avons dénoncé avec force les relations entre Félix Tshisekedi Tshilombo et le tombeur du peuple Congolais, Paul Kagamé. Comme pour nous narguer davantage, lors des funérailles de son père Étienne Tshisekedi, il a brandi João Lourenço et Kagamé comme deux trophées.

Le premier a chassé — nous pesons bien nos mots — nos frères du Kasaï qui étaient parti en refuge en Angola par suite des événements tragiques de Kamwena Nsanpu, instigués par son maître Joseph Kabila. En plus l’Angola consomme 600.000 barils de notre pétrole de Moanda gratuitement depuis plus de vingt ans, coutant au trésor public de dizaines de milliards de dollars USD. Le second a tué, pillé et installé les terroristes à l’Est du Congo, à court terme pour piller nos richesses et à long terme, nous affaiblir et démembrer la RD Congo.

La plainte contre Paul Kagamé ne vient pas seulement de Congolais de l’Est. Aussi loin que l’Algérie, on se plaint de la proximité de Paul Kagamé et les terroristes dans la région du Sahel, entendez le Mali, le Niger, le Nigéria et le Cameroun.

Nous nous posons la question de savoir si réellement Felix Tshisekedi Tshilombo réfléchit avec sa tête ou ses pieds. Comment peut-il faire amitié avec le bourreau de Congolais de l’Est ?

Nous vous livrons ici-bas l’article de notre confrère OMAR ABDOUD — Journal « EL WALAM /Algérie — pour vous confirmer que notre frère Félix Tshisekedi Tshilombo est mal conseillé et qu’il s’est créé de la mauvaise compagnie. En pactisant avec l’ennemi du peuple Congolais, il ne pourra pas crier qu’il est innocent quand l’Ouragan de l’histoire congolaise va souffler.

Le Rwanda est ce petit pays, qui comme « la Grenouille veut se faire aussi grosse que le Bœuf ». A travers son Président le Dictateur Paul Kagame, on entend ici et là, le Rwanda dans les bons comme dans les pires moments. La dernière nouvelle qui intéresse le Sahel et le Maghreb, c’est la présence de  Moustapha Ould Limam Chafi au Rwanda aux côtés d« son ami intime » Paul Kaga. Oul Limama est bien connu pour son soutien logistique et financier aux terroristes dAQMI qui mettent le Sahel à feu et à sang.

De sources de Kigali non encore confirmées, il aurait déjà reçu un passeport diplomatique des mains du Président rwandais, très intéressé par les affaires du Sahara occidental. Ce qui a enchanté le roi du Maroc et énervé au plus haut sommet de l’état en Algérie et en Mauritanie. Les pays comme le Mali, le Niger, le Nigéria et le Cameroun, régulièrement frappés par ces terroristes sont très inquiets. Ils auraient exigé des explications à Paul Kagamé sur sa proximité avec ces terroristes.

Pour ceux qui ont du mal à situer le Rwanda, c’est un petit pays d’Afrique central qui a la taille de la Wilaya de Laghouat (environ 26 000km). Le budget de 2019/2020 est de 2 milliards 600 millions €, dont 40% est financé par les donateurs extérieurs. C’est l’équivalent du budget adop en 2019 pour financer notre Ministère de la santé en Algérie !

 

A titre de comparaison, la fille de l’ex Président angolais Dos Santos, Isabelle Dos Santos est plus riche que le Rwanda, sa fortune est évaluée à 3 milliards €. Paul Kagame sait vendre quelque chose, le génocide. Le génocide est un instrument de répression impitoyable contre ses opposants. Alors que lui n’a perdu aucun membre de sa famille et qu’il est d’ailleurs accusé d’être le déclencheur de cette tragédie, il sait utiliser ses réseaux occidentaux, lesquels, contre espèces sonnantes et trébuchantes, le présentent comme l’exemple de l’Afrique qui réussit. Paradoxe, moins de 5% de la population accapare plus de 90% de la maigre richesse de ce pays, et 60% de la population vit dans la misère. Certains qualifient le Rwanda de nouveau pays d’apartheid !

A force de se gonfler, le Rwanda et Paul Kagame qui s’érige en professeur du « Doing business » vont exploser au vrai sens du terme. Au même moment, le Rwanda finance l’équipe d’Arsenal à hauteur de 40 millions $. D’ailleurs en apprenant cette nouvelle, les contribuables britanniques ont été choqués, à juste titre, que ce pays pauvre qui perçoit d’énormes subventions du Royaume-Uni renvoi en retour des millions vers un club de Londres incroyablement riche.  Quand le mendiant  vient en aide aux riches, on est au Rwanda de Paul Kagamé.

Source: PAR OMAR ABDOUD -Journal "EL WALAM /Algérie

 

Categories: 

Comments (0)

Leave a comment