Un Plan Ambitieux ou Utopique ? Le Plan Ilunga Triple la Mise des 5 Chantiers de Joseph Kabila.

Prmier Ministre Ilunga

La RD Congo a connu beaucoup de plans gouvernementaux, allant de plus fantaisiste aux plus utopiques. Depuis lors, la RD Congo ne fait que reculer. La vieille génération pourrait se rappeler du PAM (plan alimentaire minimum), du plan Munguludiaka, du nombreux plan Kengo etc.

A la une aujourd’hui, c’est le Plan Ilunga qu’on ne saurait pas bien classifier. En effet, on ne peut pas parler d’un plan sans parler de qui, quoi, quand, comment et pourquoi. Sur cette base le plan Ilunga ressemble plutôt à une litanie de désidératas,  sans moyen de sa politique et de son actualisation.

En parcourant le plan Ilunga,  voici le passage qui énerve, discrédite  et démontre que le Premier ministre Ilunga n'est pas sérieux avec son plan. « Le 24 janvier 2019, notre pays a vécu, pour la toute première fois depuis son accession la souveraineté internationale, l'expérience d'une alternance réussie et d'une passation de pouvoir pacifique et civilisée entre un Président de la République sortant et un Président de la République nouvellement élu ». Avec Joseph Kabila qui torpille Felix Tshisekedi depuis Kingankati, croit-il vraiment que le peuple Congolais est-il naïf ?

Tout observateur impartial, qui est branché sur la politique Congolaise sait sans ombre d’aucun doute, il y avait eu tricherie et que le président élu, Martin Fayulu, ne siège toujours pas au Palais de la Nation et que c'est plutôt le Président nommé, entendez Felix Tshisekedi Tshilombo, qui siège illégitimement.

Un sage  avait écrit sur un bâtiment gouvernemental à Boston au Massassuchetts que « le bon Dieu nous a donné dix commandements, si les dix commandements ne sont pas appliques, le peuple n'est pas gouverné  ». On ne peut pas gouverner sans justice. Et,  il ne peut pas y avoir de « plan  Ilunga » quand une petite minorité autour d'un soi-disant grand prêtre prend les 80 millions de Congolais en otage et pense que 16 pages de desiderata vont automagiquement résoudre les maux que connaissent la RD Congo et qui la retarde.

Rappelez-vous encore de 5 Chantiers de Kabila qui allait développer la RD Congo ? Le plan Ilunga est beaucoup plus ambitieux et triple la mise. Au lieu de 5 chantiers, on parle de 15 Piliers  que voici  () :

  • Pilier 1 : Pacification du pays et promotion de la réconciliation* de la cohésion et de l'unité nationale
  • Pilier 2 : Renforcement de l'autorité de l'État, promotion de l'État de droit et de la démocratie
  • Pilier 3 : Redynamisation de notre diplomatie et réhabilitation de son image de marque
  • Pilier 4 : Lutte contre la corruption et les crimes économiques
  • Pilier 5. Amélioration de la gouvernance dans la gestion des ressources naturelles, des entreprises du portefeuille et des finances de l‘État
  • Pilier 6 : Amélioration du climat des affaires et promotion I ‘entrepreneuriat et de la classe moyenne
  • Pilier 7 : Diversification de l'économie et création des conditions d'une croissance inclusive
  • Pilier 8 : Modernisation des infrastructures de base et aménagement du territoire national
  • Pilier 9 : Promotion et développement des Technologies de l'information et de la Communication (TIC)
  • Pilier 10 : Lutte contre le changement climatique et création des conditions d'un développement durable
  • Pilier 11 : Amélioration des conditions sociales avec comme principaux axes : I ‘éducation comme clé du changement et principal ascenseur social et l'accès aux soins de santé pour tous ainsi que l'assurance d'une couverture de santé universelle
  • Pilier 12 : Développement du secteur de l'eau et d’I ‘électricité
  • Pilier 13 : Lutte contre la pauvreté et la marginalisation sociale
  • Pilier 14 : Autonomisation de la femme et promotion de la jeunesse
  • Pilier 15 : Promotion de la culture, des arts, des sports et des centres de loisirs

Aucune strategie ! Le principe de Pareto (également connu sous le nom de règle des 80/20, loi du nombre vital, ou principe de fragmentation des facteurs) stipule que, pour de nombreux événements, environ 80% des effets proviennent de 20% des causes.  Cependant, ce plan ne comporte aucune approche sérieuse pour mettre en place un État de droit, le rêve du feu Étienne Tshisekedi. Une bonne justice règlerait 50% de problèmes congolais, une impossibilité, car Felix devra d’abord remettre le pouvoir à Martin Fayulu.

Comment peut-on « [lutter] contre la corruption et les crimes économiques » si les crimes viennent du point carré du président nommé ?  Il ne peut pas y avoir de plan qui n'adresse pas les détournements de trésors publics. Il ne peut pas y avoir de plan quand 15 milliards USD fuitent du pays comme si la RDC était un tonneau de Danube.

Au demeurant, il faut juste deux piliers, Justice et sécurité pour attirer les investisseurs et redémarrer la RD Congo. Avec la continuité du gouvernement Kabila (bis), il reste à savoir comment avec un maigre budget de 5 milliards USD vont financer  les 15 piliers du plan Ilunga.

 

 

Comments (0)

Leave a comment