Égypte 2-0 RDC: L’Entraineur Florent Ibengé n’a Toujours Pas de Réponse et le Congo Est Eliminé

Florent Ibengé, les Léopards et les Pharaons

Bien des Congolais se sont maitrisés pour donner la chance à l'entraineur national Ibenge et les léopards de se dédouaner après la défaite de 2-0 contre l’Ouganda. Mais dans le sport tout comme dans toute autre compétition, le match se gagne avant même le premier coup de sifflet. Tout se passe au niveau stratégique et de préparatifs de l’entraineur ou du général.

Avec cette deuxième perte de 2-0 contre l’Égypte, il est temps de reconnaitre que l’entraineur Florent Ibengé est arrivé au bout du rouleau. Il a rendu de bons services à la nation, mais les léopards doivent avancer sans lui.

C’était pénible de suivre, mais loin de se transmuter en connaisseur des stratégies du football, Ibenge devrait être avisé pour schématiser une stratégie pour « cadenasser » le pharaonien Mohamed Salah. Ce gaucher numéro 10 est tellement bon !

On ne saurait plus inventer d’autres prétextes, le pays en entier etait derrière les léopards. Ils étaient bien encadrés, dans des maillots blancs impeccables et quelques fanatiques Congolais faisaient du boucan quoique les supporteurs de pharaons étaient en surnombre. Une bonne séparation et la recherche d’un nouvel entraineur sont maintenant indiquées. Les responsables du sport congolais doivent retourner sur le panneau de conception : trouver une relève qui pourra remettre les léopards à l’avant-garde du football africain et mondial.

« Panem et circenses » disait-on dans l’ancienne Rome. Ce sont le pain et les courses de chars et les jeux de gladiateurs qui remplissaient le ventre et distrayaient l’esprit, permettant aux empereurs de gouverner à leur guise. Il serait inacceptable de manquer les deux.

Categories: 

Comments (0)

Leave a comment