FLASH, FLASH, FLASH : Jean Mbuyu Impliqué Dans Une Affaire de Détournement de Gros Sous de la Gécamines — Plus de 20 Millions USD

Maitre Jean Mbuyu

Johannesburg, le 04 mai 2019 Copie pour information :

  • A Son Excellence Monsieur Vital KAMERHE, Directeur de Cabinet du Président de la République
  • A Son Excellence Monsieur I'Ambassadeur des États-Unis
  • A Son Excellence Monsieur I'Ambassadeur de France
  • A Son Excellence Monsieur I'Ambassadeur de Chine
  • A Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de Grande Bretagne
  • A Son Excellence Monsieur I'Ambassadeur de Russie
  • A Son Excellence Monsieur I'Ambassadeur de Belgique
  • A Son Excellence Monsieur l'Ambassadeur de l’Union Africaine
  • A Son Excellence Monsieur le Délégué de l'Union Européenne (TOUS) KINSHASA/GOMBE  

 

  • A son Excellence Monsieur Félix TSHISEKEDI TSHILOMBO
  • Président de la République Démocratique du Congo
  • Palais de la Nation KINSHASA/GOMBE Excellence
  • Monsieur le Président de la République,

Votre élection la tête de notre pays a suscité un immense espoir chez tous les Congolais. A titre personnel, j’ai salué avec enthousiasme votre engagement à faire de la lutte contre la corruption votre cheval de bataille. Pendant plus de 20 ans. J’ai travaillé à la Gécamines. J’y ai gravi beaucoup d’échelons jusqu’à occuper des fonctions importantes au sein de sa direction financière. Je suis actuellement en soins médicaux en Afrique du Sud.

Il y a quelques semaines, avec plusieurs compatriotes, nous avons décidé de vous apporter tout notre soutien pour la réussite de votre mandat. A l’image de notre jeune frère Jean-Jacques Lumumba qui a fait preuve d’un rare courage, nous avons pris la décision de nous ériger en lanceurs d’alerte. Après trois courriers d’un haut cadre de la Banque Centrale publiés dans le compte twitter que nous avions ouvert pour dénoncer les crimes du régime de monsieur Kabila., ce compte a été malencontreusement bloqué suite aux plaintes des complices de la mafia congolaise. Loin de nous décourager, ce blocage a renforcé notre détermination faire éclater toute la vérité sur les malversations de monsieur Kabila et de ses amis. Nous devons briser la loi du silence à laquelle sont soumis trop de cadres et de responsables congolais. C’est pourquoi nous allons désormais adresser nos alertes au Potentiel, à Congo Vox, à RFI, à I'AFP. Bloomberg, à Enough, tous les médias et à toutes les organisations qui comme nous, sont déterminées à mettre terme au grand banditisme d’État qui a ruiné la RD Congo.

J’apprends que vous vous apprêtez nommer monsieur Jean Mbuyu comme Premier Ministre de votre gouvernement. Cette décision constitue une énorme déception, car elle ne répond pas aux engagements que vous avez pris devant le peuple congolais. Je dispose de solides informations sur l’implication personnelle de monsieur Jean Mbuyu dans le pillage de la Gécamines. Sur instruction de votre prédécesseur, Monsieur Jean Mbuyu a reçu de la Gécamines de 20 millions de dollars américains pour développer des palmeraies Ankoro. Cet argent a été retiré en espèces la caisse de la Gécamines et remis en mains propres monsieur Mbuyu.

Il vous revient d’exiger sans délai un audit international de la Gécamines. Il vous éclairera les toutes malversations commises par monsieur Albert Yuma qui aujourd’hui utilise sans vergogne « argent de la Gécamines pour corrompre les responsables politiques de la coalition FCC et CACH dans le but d’assouvir ses ambitions personnelles et celles de votre prédécesseur. Or, l’argent de la Gécamines n’est ni la propriété de monsieur Yuma, ni celle de son mentor Joseph Kabila. C’est avant toute chose l’argent des milliers de travailleurs de la Gécamines et de notre grande Nation forte de 85 millions de Congolais. La gestion opaque de monsieur Albert Yuma ternit outrageusernent l’image du Congo. C’est une injure permanente adressée à tous nos compatriotes qui sont réduits à vivre sans eau et sans électricité dans la misère la plus abjecte.

Vous venez d’accomplir le tour du monde. Vous avez constaté que tous les grands groupes financiers et industriels cotés en bourse et tous les investisseurs de premier ordre que vous avez rencontrés expriment les réticences les plus fortes à mettre leur argent dans un pays géré par une mafia financière. On le serait à moins quand on voit que le président de la Fédération des Entreprises du Congo qui devrait être le plus exemplaire de nos chefs d’entreprise est le tout premier agent de la corruption et du vol dans le pays. Excellence, ne tuez pas l’espoir qu’a fait naitre votre élection la tête du pays ! Ne soyez pas le complice du pillage du Congo ! Prenez le courage de renoncer à la nomination de tous ceux qui ont aidé votre prédécesseur à voler l’argent du pays et à maintenir le Congo dans la misère. Cette mafia doit être mise hors d’état de nuire.

Vous ne pouvez plus vous dérober votre devoir de mettre un terme aux crimes économiques. Exigez les comptes tous ceux qui ont mis la Gécamines par terre ! J’adresse copie de mon courrier aux ambassadeurs et partenaires de la République du Congo, car ils doivent être mis au courant des réalités de notre pays et vous aider redresser le pays Je vous prie de croire, Excellence Monsieur le Président de la République, dans ma haute considération,

Dieudonné Kabamba 

Categories: 

Comments (0)

Leave a comment