L’Honorable Francis Kalombo claque la porte du PPRD, un parti transformé en une organisation tyrannique et criminelle.

Honorable Francis Kalombo

Le cœur serein, dans un cadre idyllique, au pays de Mandela son héros, l’honorable Francis Kalombo a pris le courage de sa conviction en main afin d’aligner son lutte politique à sa moralité.

Ainsi donc, l’Honorable Francis Kalombo quitte le PPRD avec fracas pour dire le moins. La rédaction de Congovox le félicite et lui souhaite bonne chance et espère que d’autres vont suivre pour dégarnir complètement le PPRD.

Nous avons retenus les passages captivant ci-après de la démission de l’Honorable Francis Kalombo :

« Depuis longtemps, j'avais pris mes distances par rapport aux dérivés dangereuses du PPRD qui foulait aux pieds le pacte républicain négocié lors du dialogue inter congolais des Sens City dont je pris part active ».

« Au fil du temps, j'ai systématiquement dénoncé les décisions du pouvoir visant à violer a constitution, les lois du pays a confisque le droit et liberté des citoyens à instrumentaliser la justice, a réduire au silence toute forme de contradiction interne au cours de ces dernières années tout a été mis enfin de couvrir la volonté d'un seul homme de se maintenir en toute illégalité au  pouvoir et lui permettre de prendre en otage le destin de la nation pour son ambition personnelle ».

L’homme qui a défendu avec acharnement les plus vulnérables: les veuves, les orphelins, ajoute :

« Contrairement aux autres, qui au prix de toute renoncement et toute compromission, Joseph Kabila veut à tout prix se présente lui-même pour un troisième mandat. Il n'a rien compris des attentes du peuple congolais depuis décembre 2016. Il gouverne par défi, ne peut-il pas regarder en arrière et revenir à la raison ? Voir que des milliers de jeunes congolais sont morts en lui refusant le troisième mandat. Veut-il encore pousser d'autres à mourir pour que lui seul veut rester au pouvoir ».

Quant à la quête sauvage du pouvoir pour le pouvoir par Joseph Kabila, l’Honorable Francis Kalombo dit :

« Mais le pouvoir pour faire quoi ? Pour envoyer les enfants dans les mines creuser le Coltan et s'enrichir au détriment de son peuple ? Aujourd'hui, 17 ans après le bilan est catastrophique. Les congolais sont livrés à eux-mêmes, sans eaux potable, sans électricité, sans route, sans école, sans soins de santé, sans emploi, sans rien ».

Enfin pensant qu’il parlait à quelqu’un qui a un grain d’amour de la mère patrie l’Honorable Francis Kalombo s’adresse à Joseph Kabila en lingala de cette façon :

« Joseph Kabila tala sima, zala moto ». Erreur !!! L’Honorable Francis Kalombo ne se rend toujours pas compte que Joseph Kabila est un petit Lucifer sans soi, ni morale et ni apathie.

Francis Kalombo annonce la vrai raison de sa démission en disant : « ce mandat de député PPRD, je le remets parce que  j'ai la conviction qu'il faut en toute chose se mettre en ordre avec sa conscience et savoir allier la moralité a la politique. Ce combat, je poursuivrais au cote de mes compagnons qui comme moi soutiennent la candidature de Moise Katumbi pour qu'il devienne notre prochain président de la République. Mon choix n'est que la suite logique de mon soutien à un homme aux cotes duquel j'ai pu depuis longtemps éprouver des qualités humaines et managériales bien avant qu'il ne s'engage en politique. Son passage à la tête du Katanga et les résultats qu'il a obtenu pour la population m'ont confirmé que je n'ai pas son leadership, son amour du pays, et du peuple congolais. Moise saura remettre le pays sur la voie de développement, donné aux jeunes le gout du travail et de l'effort. Transformer les mentalités et rendre à chaque congolais la fierté d'appartenir à une grande nation ».

Categories: 

Comments (0)

Leave a comment