Skip to main content
DIG OIL

[Mauvaise Gestion De Joseph Kabila] : La RD Congo Est Condamné à Payer 619 Millions de Dollars à DIG Oil, Un Explorateur Pétrolier, par William Clowes et Michael J. Kavanagh

(Bloomberg) - Une société sud-africaine d'exploration pétrolière se s’est tournés vers les tribunaux américains dans le but d'appliquer une somme de 619 millions de dollars

sentence arbitrale contre la République démocratique du Congo.

 

Petrole dans la cuvette centrale de la RD Congo - Congovox

 

La requête de DIG Oil Ltd. devant un tribunal fédéral de Washington est le dernier épisode d'un différend de 13 ans sur les concessions dans la nation congolaise au centre de l’Afrique, qui peut détenir jusqu'à 6% des réserves de pétrole brut du continent. L'entreprise cherche à contraindre l'État à obéir à une décision rendue fin 2018 par un tribunal d’arbitrage en France qui a trouvé que le gouvernement du Congo n'avait pas honoré deux accords de partage de la production.

 

La société basée à Johannesburg a déposé son dossier auprès du Tribunal de district pour le district de Columbia le 30 avril et Le gouvernement du Congo a 60 jours pour répondre. Les réserves en devises étrangères de la RD Congo n’étaient que de 607 millions de dollars au 24 avril. Le Fonds monétaire international a prêté au pays 363 millions de dollars pour sa réponse Covid-19, selon la banque centrale.

 

La Cour internationale d'arbitrage de Paris a décidé en novembre 2018, que le Congo « n'a pas respecté ses obligations » et devrait payer DIG Oil plus de 617,4 millions de dollars pour couvrir l'avenir les pertes économiques et les dépenses déjà engagées. La Cour d’appel a rejeté la proposition du Congo d'annuler le jugement en janvier, selon les documents déposés par la société auprès du tribunal américain. Avec coûts supplémentaires, le montant total dû est maintenant de 619,3 millions de dollars plus les intérêts, a déclaré DIG Oil.

 

Le ministre congolais de la Justice, Célestin Tunda, n'a pas répondu aux questions pour ses commentaires. Le gouvernement a déjà soutenu que le tribunal arbitral et la cour d'appel ont refusé de tenir compte les pouvoirs discrétionnaires conférés au président par le droit national congolais.

 

Allègement de la dette

 

La pétition intervient alors que les pays africains luttent pour faire face avec au ralentissement économique provoqué par la pandémie du coronavirus et à mesure que les appels à l'allégement de la dette s'intensifient. Le mois dernier, le FMI a annulé environ 20 millions de dollars de paiements de dette du Congo pour six mois et envisage de prolonger la dérogation

jusqu'à deux ans. Le fonds a fourni plus de 730 $ millions à la nation depuis décembre à travers deux situations d'urgence prêts.

 

DIG Oil a droit à une ordonnance du tribunal américain confirmant la décision de 2018 dans le cadre du soi-disant New York Convention, un traité international qui oblige les parties

États à reconnaître et à exécuter les sentences arbitrales étrangères, la société a déclaré dans ses documents. Le Congo est l'un des plus de 160 pays à avoir signé cette convention. Andrea Brown, directrice exécutive de DIG Oil, et le cabinet d’avocats de la société, Gibson, Dunn & Crutcher LLP, se sont abstenus de tout commentaire.

 

DIG Oil a signé un contrat pour trois blocs dans le centre du Congo en décembre 2007 et faisait partie d'un consortium qui a obtenu un autre permis dans l'est du pays un mois plus tard. Ancien

Le président Joseph Kabila a refusé son approbation aux deux accords, tandis qu'une des licences a été attribuée en 2010.

 

L'ancien chef de l'opposition Felix Tshisekedi a succédé à Kabila en janvier 2019, héritant le conflit potentiellement coûteux avec DIG Oil. Un mois avant de quitter le pouvoir, Kabila avait signé une ordonnance approuvant le contrat restant de DIG Oil —même si la Cour Internationale d’Arbitrage avait déjà rendu sa décision.

 

Categories

Add new comment

Filtered HTML

  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Lines and paragraphs break automatically.