Moise Katumbi: L'Evasion de Prisonniers est Une Histoire Montée de Toute Pièce Pour Endormir la Population

Moise Katumbi

Au micro de Deutsche Welle, Moise Katumbi déclare « Je voudrais que les congolais soient respectés et que les congolais puissent jouir de leur richesse ». Il regrette l’amateurisme du gouvernement avec les affaires de l’Etat suite à l’évasion des prisonniers. En outre il se demande comment un petit nombre d’assaillants ont pu maitriser plus de 200 militaires armés qui gardent la prison de Makala.

En quelque sorte il fait écho aux 5 évêques du Sud-Kivu qui ont déclaré que «Le déficit de l’autorité de l’État est un constat établi depuis des décennies et qui va croissant : le pays est mal gouverné. Ce qui ouvre la porte à l’anarchie et entretient un climat économique, social et politique favorable à la balkanisation. En effet, la confusion est générale : les structures de l’État étant déjà défaillantes sont devenues, en plus, illégales, ou en tout cas inconstitutionnelles. Heureusement qu’il y a l’Accord de la Saint Sylvestre qui les légitime jusqu’à la tenue des élections prochaines du 31 décembre 2017. Le pays s’en trouve encore fragile que jamais. Sur le plan politique, il est exposé à tous les vents »

Ainsi, les motifs de l’évasion de prisonniers seraient tout autres : un complot monté de toutes pièces pour endormir la population, créer une autre source de rébellion et d’instabilité dans le Bas Congo pour ne pas organiser les élections.

Décidément, on aura tout vu de la part du régime décadent de Joseph Kabila. Est-ce que les 5 prélats du Sud Kivu avaient tort de dire que « en tant que Souverain Primaire, il faut que vous preniez en mains votre destinée par les voies pacifiques et démocratiques, dans la non-violence active et évangélique» ?

Que les compatriotes du Bas Congo restent vigilants contre le complot d’un autre foyer de rébellion.

Comments (0)

Leave a comment