Réponse de l'Opposition à la Nouvelle Initiative du Président Kabila,

by editeur / May 06, 2015 / 0 comments

L’opposition vient de se réunir ce 5 mai à Kinshasa pour cogiter en vue de réserver une réponse commune et globale à la démarche truffée de pièges diaboliques de Kabila. Après examens minutieux de la requête leur introduite séparément par l’administrateur Général de l’ANR, Mr Kalé, laquelle requête sollicitait l’accord de l’opposition pour un énième dialogue avec Le Président Kabila en vue de déboucher sur un glissement du calendrier électoral avec en Clé, un prolongement de Mandat de trois années du Président Kabila et une compromission complète de l’opposition vis-à-vis de la population Congolaise.

Une fin de non-recevoir vient d’être réservée à Monsieur Kalé. L’opposition le renvoi au mémo introduit en date du 27 avril 2015 à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Ce mémo reprend d’une manière on ne peut plus claire la position de l’opposition sur le processus en cours ainsi que les problèmes majeurs de l’heure. Dès lors, l’opposition considère ce dialogue avec le Président Kabila sans objet.

En outre, l’opposition a décidé de saisir officiellement ce vendredi la Cour Constitutionnelle sur la violation flagrante et délibérée de la loi électorale en ce qu’elle écarte tous les jeunes Congolais en âge aujourd’hui de voter et qui n’avaient pas rempli cette condition lors des élections de 2011.

La constitution de la République Démocratique du Congo confère à chaque Congolais, en âge de voter de participer aux élections. Dès lors une loi peut-elle retirer un droit civique conféré par la Constitution ? Il n’y a qu’au Congo de Kabila qu’une loi peut être au-dessus de la Constitution. Dès ce vendredi la balle sera dans le camp de la Cour Constitutionnelle.

La Population salue, cette prouesse de l’opposition mais attire en même temps- l’attention de ceux de ses fils qui oseront se lancer dans une démarche de compromission même en mangeant avec une longue cuillère avec le Diable. Toute participation à une messe noire visant à accorder un délai supplémentaire au Président Kabila à la tête de notre Pays sera considérée comme une très haute trahison et le coupable sera traité comme tel.

Comments (0)

Leave a comment