S.O.S. Message à Congovox : Le Gouverneur Richard Muyej Passe à L’Attaque Contre Moise Katumbi

Richard Mujez

Depuis cet après-midi, nous sommes en réunion avec les caciques du PPRD afin d’évaluer la situation créée par l’arrivée demain à Kolwezi de Moïse Katumbi. Il est 22 heures et nous venons à peine de terminer.

La situation est grave

C’est pourquoi j’ai décidé de saisir Congovox afin que l’opinion publique sache ce que le gouverneur Richard Muyej et ses hommes de main sont en train de préparer contre Moïse Katumbi.

Dans cette réunion, Yannick Tshisola, Peter Moj et Momo Mulapu nous ont transmis les ordres du gouverneur Muyej. Les instructions sont claires : Tout doit être fait pour saboter l’arrivée de Moïse Katumbi. Le gouverneur nous a remis des fonds pour organiser des groupes qui doivent jeter des pierres sur le cortège de Moïse Katumbi et organiser des désordres.

Le gouverneur a même décidé demander la collaboration de certains officiers qui doivent déployer des militaires pour participer aux désordres. Muyej est déterminé à ne pas subir à Kolwezi l’affront que le PPRD et le Raïs ont subi à Kalemie.

Au cours de la réunion, j’ai tenté de donner des conseils. J’ai dit à Moj et à Tshisola qu’on risquait d’être tous arrêtés s’il arrivait quelque chose à Moïse Katumbi. Je leur ai dit que Moïse Katumbi a été accueilli partout, à Lubumbashi, à Kasumbalesa, à Kalemie, dans la paix et qu’il ne nous veut pas du mal.

Je leur ai demandé s’ils avaient suivi Georges Kapiamba à la radio lorsqu’il a adressé une mise en garde contre tout ce qui pourrait arriver de mal lors de l’arrivée de Moïse Katumbi à Kolwezi. On m’a simplement répondu que la province n’est pas dirigée par les ONG.

J’ai insisté sur le fait que ce qui peut arriver de mauvais à Moïse Katumbi pourrait plonger la province et tout le Katanga dans le chaos. Ils n’ont rien voulu entendre. Ils sont déterminés à aller jusqu’au bout.  Certains hauts cadres de l’administration ont demandé à ce que nous puissions accueillir Moïse Katumbi dans la paix pour éviter de mettre la province à feu et à sang. Eux non plus n’ont pas été écoutés.

Finalement, je leur ai dit que même le Président Tshisekedi  prône la démocratie et la paix. Pour le gouverneur Muyej, le seul président qui compte c’est Joseph Kabila. C’est pourquoi il a ordonné que personne n’enlève les portraits de l’ancien président dans la ville de Kolwezi.

Je sais que ma vie est en danger. Pour éviter le pire, la seule chose que je peux faire est de dire la vérité et de dénoncer le complot que le gouverneur Muyej, Tshisola, Moj et Mulapu sont en train de préparer contre Moise Katumbi.

Je suis chrétien.

Je ne veux pas porter un grand malheur sur ma conscience. Je ne veux pas être responsable du malheur des filles et fils de ma province qui a tant bénéficié de Moise Katumbi. Il ne nous a jamais rien fait de mal. Voilà pourquoi j’ai décidé de vous donner toute l’information car les responsables qui veulent plonger le Katanga dans le chaos doivent être connus et mis hors d’état de nuire pour préserver l’avenir des enfants de notre province qui veulent vivre dans la paix.

 

Categories: 

Comments (0)

Leave a comment