Toucher-Jouer en RDC: Quelle honte pour le président nommé ? Les ministres FCC s’inclinent devant le grand prêtre à Kingankati

Joseph Kabila, ministre du FCC

La situation politique en RD Congo devient de plus en plus bizarre. Avant-hier, le candidat malheureux Emmanuel Shadari disait dans son petit discours ponctué par les chansons d’animations politiques qui rappellent le régime Mobutu : « vous croyez que vous êtes des excellents et excellentes : faux et archifaux. Il n’y a qu’un seul grand prêtre. Joseph Kabila est le seul grand prêtre ».

La traduction de ce « mbwakela » — une forme d’expression congolaise souvent imagée, révolutionnée par le défunt maitre Franco Lwambo Mankiadi — dit que : « vous croyez que vous êtes des excellents et excellentes : faux et archifaux. Il n’y a qu’un seul président. Joseph Kabila est le seul président ».

À la surface, Shadari n’a pas lancé de fléchettes aux ministres. Mais cet idiome congolais ne pouvait pas prêter à beaucoup d’interprétation. Les ministres nommés l’ont compris et comme dévoiler par notre confrère de la Libre Belgique dans les paragraphes qui suivent, ils ont suivi le mot d’ordre.

En effet, « Il n’est pas bon d’avoir deux coqs dans une même basse-cour (1905) » comme le dit un proverbe Gabonais. Si Felix Tshisekedi est naïf, Joseph Kabila ne l’ait pas. Il a grandi dans la sagesse rwandaise qui dit que « deux léopards ne se promènent pas dans la même forêt (1963) ». Un finira par chasser l’autre et tenez-vous bien, le semblant de calme n’augure absolument rien de bon. Vous pouvez deviner qui partira le premier en lisant l’article de la Libre Belgique.

Les nouveaux ministres du futur gouvernement Ilunga ne sont pas encore passés devant le parlement et n’ont pour la plupart par rencontrer le président en exercice mais ils sont déjà conviés ce jeudi matin dans la ferme de l’ancien président Joseph Kabila, autorité morale du FCC.

Le Congo reste gouverné depuis Kingakati

A Kingakati, ils sont tous conviés pour prêter serment devant l’ex-Raïs, une scène qui fait inexorablement penser à ce qui s’était produit voici quelques mois avec toutes les composantes du FCC, venues, elles aussi, prêter allégeance à leur « boss », ce qui n’a pas empêché l’AFDC-A de Modeste Bahati de se rebeller lors de la désignation du nouveau président du Sénat.

Parmi les nouveaux ministres, une voix, qui préfère rester anonyme ce jeudi (« on verra dans quelques semaines », dit-il) faisait remarquer sa « légère surprise » de devoir prêter serment entre les mains de Kabila avant même d’avoir pu  rencontrer le président. Et d’ajouter, « évidemment, encore faut-il pouvoir rencontrer ce nouveau président au pays, vu ses très nombreux déplacements » .

RDC : Qui est le vrai boss ? Tshisekedi ou Kabila ?

Tous les futurs ministres issus du FCC ont aussi un mot d’ordre très clair, ils doivent d’abord passer par Kingakati avant toute décision importante et avant de discuter des dossiers importants avec l’équipe du nouveau président.

Cette excursion des futurs ministres FCC à Kingakati ne va pas détendre l’atmosphère entre les deux partenaires de cette coalition.

 

Categories: 

Comments (0)

Leave a comment