ZOE KABILA : UNE CATASTROPHE AU TANGANYIKA ? LETTRE DE L’ALLIANCE DES CHEFS COUTUMIERS A FELIX TSHISEKEDI TSHILOMBO

Zoé Kabila, Gouverneur Tyran de la Province du Tanganyika
  • ALLIANCE DES CHEFS COUTUMIERS
  • PROVINCE DU TANGANYIKA
  • TERRITOIRE DE KALEMIE

Kalemie, le 20 Décembre 2019

Transmis copie pour information à,

  • L’Honorable Présidente de l'Assemblée Nationale
  • Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement
  • Son Excellence Monsieur le Vice-Premier Ministre, Ministre de L’intérieur et Sécurité
  • Son Excellence Monsieur le Vice-Premier Ministre, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux
  • Son Excellence Monsieur le Ministre National de la Décentralisation
  • Monsieur le Procureur Général Près la Cour de Cassation

(TOUS) à KINSHASA

  • A Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l'Etat.
  • (Avec l'expression de nos hommages les plus déférents)
  • A KINSHASA/RDC

Objet: MEMORANDUM

Excellence Monsieur le Président de la République,

Nous Chefs coutumiers du territoire de Kalemie, avons l'insigne honneur de vous adresser ce memo pour dénoncer ce qui suit. ()

I. DE LA MAUVAISE GESTION DE LA PROVINCE DU TANGANYIKA

1. La province du Tanganyika et plus particulièrement le territoire de Kalemie sont pris en otage Par Monsieur Zoé Kabila avec son Directeur de cabinet Monsieur Kitwanga alias Hitler.

2. Toutes les activités économiques, petits commerces, activités des mamans vendeuses sont complétement paralysés par Monsieur Zoé Kabila rendant ainsi la population de Kalemie et environs de plus en plus pauvres, d'où la famine, la flambée des prix, la rareté des vivres et de poisson.... On constate maintenant une mortalité et une morbidité plus élevées dans la population vivant dans le territoire de Kalemie.

3. Dès son arrivée, Monsieur Zoé Kabila a fermé tous les petits ports JSK et COMTEB qui fonctionnaient légalement et normalement depuis des années et il a chassé sans pitié les veuves et vieilles femmes vendeuses de poisson et les pêcheurs de plage de Kainda sans aucun motif valable mais pour ses intérêts inavoués, alors que depuis nos ancêtres, nos enfants ont toujours pratiqué la péché et accoster leurs pirogues ces lieux.

4. Presque chaque jour par l'entremise de son Directeur de Cabinet le tyran Kitwanga, les personnes sont chassées du boulot, les autres arrétées abusivement et mises en prison sans motif valable et sans passer par les cours et tribunaux. Nous vivons vraiment dans un régime de terreur à Kalemie. Les institutions judiciaires sont bafouées et négligées.

5. Monsieur Zoé Kabila a donné l'ordre à son Directeur de cabinet, le Terminator et à son ministre des infrastructures de procéder à la démolition d'une trentaine des maisons sans que les propriétaires n'en soient informés ni invités pour présenter leurs moyens de défense. Quelle méchanceté !

6. Monsieur Zoé Kabila qui ne respecte personne, très orgueilleux, a bloqué tous les commerçants importateurs du ciment gris, lui-même se faisant dépositaire de toutes les compagnies (cimenteries) de la Tanzanie. Tous les tonnages de ciment seront transportés de Kigoma à Kalemie par l'unique bateau de son frère. Le ciment étant presque l'unique activité commerciale entre la Tanzanie et le Tanganyika, il s’en approprie seul mettant en faillite les commerçants de Kalemie et par ricochet les bateaux et bottes qui naviguaient depuis des années. Et pour les décourager davantage, il a rehaussé la taxe locale d'un sac de ciment à l'importation à 2 $/sac.

II. DE LA GESTION ADMINISTRATIVE (CALAMITEUSE) DE LA PROVINCE

Depuis que Monsieur Zoé Kabila est là :

1. Toute l'administration est par terre et rien ne tourne. Aucune rencontre avec les différents services de l'Etat.

2. Il n'a jamais rencontré les différentes couches de la population : FEC, chefs coutumiers, sociétés civiles, ONGs, Associations des femmes, Agences des Nations Unies, Humanitaires.

3. Il n'a jamais été à son bureau, il reçoit qui il veut chez lui à la maison qu'il a transformée en bureau et à des heures qui lui conviennent.

4. Il a limogé presque tout le personnel qu'il a trouvé même ceux ayant obtenu leurs numéros matricules grâce aux efforts du président honoraire sans aucune note de service ou procédure administrative adéquate et jusqu'à ce jour aucun acte juridique n'a été pris pour fixer tous ces travailleurs qui ne savent à quel saint se vouer.

5. Parmi les 9 ministres nommés par lui, trois seulement peuvent encore mieux s'exprimer en français. Ils sont là longueur des journées ne sachant quoi faire, sans textes d'orientation, sans aucune expérience et mal formés. Ce sont pratiquement ses garçons des courses qui ne peuvent se tenir devant lui et qui ne rendent compte qu'à son directeur de cabinet. Quelle honte.

6. Le conseil des ministres était tenu une seule fois en Swahili dès lors 7 mois durant aucune évaluation de l'action gouvernementale.

7. Presque 8 mois maintenant, il n'a jamais visité un seul territoire, pas d'itinérance à l'intérieur de la province. Quel est alors le sens de la décentralisation ?

8. Monsieur Zoé Kabila n'a jamais tenu ni rencontré les membres du conseil de sécurité de la province, qu'il gère en sa manière.

9. Tous les visiteurs nationaux, expatriés, Agences des Nations Unies, humanitaires, malgré plusieurs demandes d'audience lui adressées, Monsieur Zoé Kabila est intraitable et ne peut recevoir que quand il veut et qui il veut. Tous ceux qui ont exprimé le désir de le rencontrer sont orientés soit chez le directeur de cabinet ou encore chez le ministre de l'intérieur.

10. Le vice-gouverneur est un figurant, on se demande même pourquoi ce monsieur est là, ce qu'il fait et pourquoi il doit supporter pareille humiliation. Il doit faire de courbettes auprès du directeur de cabinet qui lui donne chaque jour des ordres sur ce qu'il doit faire. Et quand son chef est absent, c'est le directeur de cabinet qui fait l'intérim.

11. Monsieur Zoé Kabila, 7 mois durant n'a jamais organisé la prise d'armes pour que les officiers et les subalternes militaires et policiers puissent le connaitre. Il est toujours gardé par les GR et les policiers commis à sa garde sont négligés. Quel danger représente-il pour le pays pour qu'un simple gouverneur soit protégé par la Garde Républicaine ?

12. Monsieur Zoé Kabila n'a participé qu'à un seul forum organisé par le gouvernement central. Les autres qui ont suivi, il a brillé par son absence alors que présidés par le Chef de l'Etat.

13. Aucune initiative de développement, il a commencé par démolir son bureau non fini durant 7 mois et a construit la salle des plénières de l'Assemblée provinciale avec de fonds quémandé du FPI. Tous les projets en cours : boulevard Lumumba, stade, éclairage public, hôpital, piste d'aviation, aérogare, sont des projets initiés depuis 2017 par le Président honoraire.

14. Les personnes, malgré leurs rangs qui veulent le voir, même les députés provinciaux doivent laisser leurs véhicules à l'hôtel Musalala, prendre un bus envoyé par son protocole et les amener à son domicile et attendre longtemps sous la paillote pour être reçues ou pas.

III. DU DETOURNEMENT DES FONDS PUBLICS

1. Toutes les recettes locales sont soit retirées directement à la caisse par son directeur de cabinet soit à la banque sans avoir défini la clé de répartition entre la province, l'Assemblée provinciale, la régie financière et les services d'assiettes. Une gestion opaque et sans chaine des dépenses. A ce jour, la Régie a déjà produit plus de 1.500.000.000 FC. Personne n'en parle si non c'est la prison.

2. La rétrocession de la DGDA, évaluée ce jour à plus de 2.000.000.000 FC, personne n'en sait quelque chose ni la cote part de l'assemblée provinciale n'est toujours pas connue. L'Assemblée provinciale du Tanganyika elle-même n'est qu'une caisse de résonnance.

3. Il a reçu 400.000 USD du FPI et a utilisé juste un petit rien pour la construction de la salle des plénières et de petites modifications sur le bureau du gouvernorat pour justifier l'usage de fonds.

4. Au mois d'avril le gouvernement central avait débloqué 4.000.000.000 de FC des arriérées rétrocessions dues à la province 2017-2018 pour payer les arriérés des salaires et les indemnités de sortie. Cet argent est arrivé à la BCC puis simplement détourné et placé dans une banque commerciale jusqu'à ces jours.

5. La rétrocession du gouvernement central même modique soit elle, personne n'en parle et les salaires de quelques personnes qu'il paie ont été divisés soit par deux ou par trois. Les ministres ne reçoivent qu'une prime dérisoire.

IV. DE L'EXPROPRIATION ET SPOLIATION DE NOS TERRES, PLACES, ET ILOTS

1. Les plaines de Lukwangulo, MALIA, Rugumba et toutes les collines qui les serpentent jusqu'à Kasabondo, plus de 60 kms sont expropriées et spoliées. Les villageois propriétaires terriens sont chassés pour aller s'installer plus loin.

2. Au village Kasabondo, la communauté musulmane a été furtivement expropriée de sa concession avec en son sein une école coranique en construction. Plusieurs étendues de terres et collines de ce village expropriées également.

3. Du côté littorale du lac Tanganyika à Kalemie, Monsieur Zoé Kabila après avoir arraché la parcelle des religieuses catholiques, annexée à une grande concession qu'il a acquise où il est en train de construire sa maison, pour assouvir sa soif, il a encore exproprié toutes les concessions et plages de Kainda à partir du pont Lubuye en passant par l'aéroport de Kalemie pour aller encore chuter à Kasabondo 25 kms au bord du lac Tanganyika. Il se dit propriétaire pour y exercer ses activités privées avec ses amis de toutes les nations qu'il reçoit en cachette chez lui à chaque arrivée de l'avion. Personne n'a été contacté à ce sujet.

4. Dans le lac Tanganyika, Monsieur Zoé Kabila Vient de chasser plus de 4.000 âmes qui vivent depuis des siècles sur les deux ilots communément appelés KIBIZYE et BILILA. Il les somme d'aller vivre ailleurs. Où ? On ne sait pas. Il est en train de convoiter ces flots soupçonnés de regorger des minerais précieux. Nous devons ouvrir l'œil et le bon.

5. Un septième territoire privé est né dans la province du Tanganyika. Il s'appelle : FERME ESPOIR DE KABWELA. Celle-ci est une expropriation dangereuse des terres, rivières, forets... importantes et précieuses des trois territoires à savoir : Moba, Manono et Nyunzu. Quelle est cette ferme qui peut avoisiner tout un territoire. Son étendue est évaluée à plus de 15.000 km2. Que deviennent les chefs coutumiers et populations de cette contrée, leurs richesses naturelles et autres...

6. La chefferie Rutuku au bord du lac Tanganyika vers Moba n'a qu'un seul groupement. Mais certains de ses villages entre autres Kasama doivent être délocalisés ; les villageois sont sommés de quitter pour aller vivre plus de 60 km alors que ces derniers y vivent depuis des siècles et ce sont des pêcheurs pratiquant la pêche dans le lac Tanganyika pour faire vivre leurs familles, se faire soigner et faire étudier leurs enfants. Que signifie alors ce triangle qui se dessine dans ces expropriations- spoliation : partant de deux ilots Kibizye et Katibili dans le lac Tanganyika en passant par -Kasabondo-Malia-Rugumba-Kasama? A cela il faut ajouter le territoire Ferme Espoir de Kabwela. Dans quel pays oü quelqu'un peut s'accaparer des étendues monstrueuses comme ça ? Que devient le territoire de Kalemie dépouillé de toutes ses terres ?

V. DE LA GABEGIE DANS LES ENTREPRISES MINIERES ET AUTRES SOCIETES DU TANGANYIKA.

1. LA COMINIERE : Monsieur Zoé Kabila est toujours considéré comme autorité morale de cette société d'Etat qu'il a toujours géré comme son entreprise privée et qu'il a saigné à blanc en y soutirant plusieurs fois des montants fabuleux de plus 1.500.000 USD pour financer ses campagnes électorales et initier des projets fictifs d'eau potables à Manono. Pour le moment Il mise sur le Lithium. Plusieurs concessions contenant ces minerais stratégiques et précieux sont bradées par lui. C'est la raison pour laquelle il a récupéré de la COMINIERE son directeur financier et de la société AVZ/DATCO son géologue et les a nommés successivement ministres des finances et des mines car maitrisant mieux les rouages de toute la mafia qu'il compte poursuivre avec eux.

2. Monsieur Zoé Kabila avait déjà sollicité auprès de la société AVZ/DATCO un prêt de l'ordre de 50,000.000 USD dès le mois d'août de cette année et avait même envisagé la convocation d'une session extraordinaire de l'Assemblée provinciale pour venir l'autoriser officiellement à prendre cet argent. Voilà le projet de détournement de fonds de l'Etat. C'est quand les gens ont commencé à en parler, qu'il va suspendre la démarche pour rebondir plus tard.

3. LE MMR : c'est son directeur de cabinet qui prend directement de l'argent à la source sans passer par les services de l'Etat.

4. La SNCC Kalemie ; le port est amputé et les bâtiments-dépôts spoliés. Il en est de même de la Filtisaf Kalemie et des maisons de Zaïre-Etain à Manono.

Avant de terminer, nous vous promettons que incessamment, nous allons vous faire parvenir la liste compléte des personnes, donc tous les complices et le rôle jouait par chacun d'eux dans ce projet macabre qui rime avec la balkanisation du pays. Beaucoup de nos enfants de Kalemie à l'instar de Steve Bisongo et ceux du Tanganyika sont morts dans la guerre de I'AFDL et pour avoir défendu la révolution de Mzée Kabila qu'ils ont accompagné jusqu'à la magistrature suprême. Aujourd'hui ce sont les opportunistes jouisseurs qui veulent encore plonger le Tanganyika dans la guerre ethnique. La province du Tanganyika qui a dirigé la RDC pendant 21 ans n'a pas des routes, d'universités, d'électricité, d'hôpitaux, d'écoles.... Ankoro sera bientôt emporté par les érosions, en train de mourir de sa propre mort. Mais les jouisseurs en train d'investir dans les pays limitrophes. Il y a à ces jours beaucoup de mouvements des populations vers le Tanganyika des personnes non autrement identifiées et le parage de la Ville de Kalemie est dans une insécurité qui ne dit pas son nom.

Peuple Tanganyika, bravez la peur, l'oppression, la dictature. Défendez vos terres et vos richesses jusqu'au sacrifice suprême. Si non le Tanganyika ressemblera dans avenir proche à I'lturi. Unissons-nous et dénonçons ce que nous connaissons pour sauver la

Province, notre province. Et si l'Etat n'agit pas vite, nous allons nous même nous prendre en charge.

EN CONCLUSION

Excellence Monsieur le Président de la République. Voici ce que nous vous demandons :

  • 1. De visiter le plus tôt possible la province du Tanganyika pour vous enquérir e de la situation d'oppression dans laquelle vive la population et en profiter pour vous parler de vive voix.
  • 2. De dépêcher une commission indépendante pour mener des investigations sur toutes les terres expropriées et spoliées. Remettre les paisibles citoyens dans leur droit et les protéger.
  • 3. Instruire la Cour des comptes et les inspecteurs des finances pour les audits sur la gestion financière de la province.
  • 4. Mener des enquêtes sur la COMINIERE, AVZD/DATCO, MMR, Maisons Zaïre-Etain à Manono et FILTISAF Kalemie.
  • 6. Faire partir Monsieur Kitwanga de Kalemie sans condition. Un monsieur très dangereux, un marabout, d'une mauvaise moralité, qui s'était marié officiellement à sa propre petite sœur de même père et de même mère et qu'il a fini par tuer après.

Veuillez agréer, Excellence Monsieur le Président de la  République, Chef de l'Etat, l'expression de nos sentiments patriotiques.

  • LES GRANDS CHEF COUTUMIERS
  • CHEF BENZE                        CHEF TUMBWE                   CHEF RUTUKU
  • LES CHEFS DE GROUPEMENTS
  • CHEF MONI               CHEF LUKWANGULO         CHEF KASABONDO

Comments (0)

Leave a comment