Skip to main content

Deuil national de 4 jours en hommage à Lumumba

3 days 18 hours ago
Un deuil national de quatre jours a été décrété en République Démocratique du Congo pour rendre hommage à l’arrivée de la dépouille de Patrice Lumumba dont il ne reste qu’une dent. Hommages officiels et populaires sont prévus avant son inhumation.
Claire Morin-Gibourg

Derniers hommages officiels à Emery Patrice Lumumba

4 days 10 hours ago
Deuil national, hommages officiels et populaires suivis de l'inhumation: le cercueil de Patrice Lumumba ce lundi 27 juin 2022 à Kinshasa - dernière étape du pèlerinage mémoriel qui a retracé la vie du héros de l'indépendance de la République démocratique du Congo.
Nanythe Talani

Kinshasa, dernière étape du périple du cercueil de Lumumba

4 days 13 hours ago
Deuil national, hommages officiels et populaires suivis de l'inhumation: le cercueil de Patrice Lumumba est attendu lundi à Kinshasa, dernière étape du pèlerinage mémoriel qui a retracé la vie du héros de l'indépendance de la République démocratique du Congo. L'avion transportant sa dépouille, dont il ne reste qu'une dent restituée le 20 juin par la Belgique à la RDC, doit quitter Lubumbashi (sud-est) dans la matinée. Au moment du décollage, les drapeaux seront mis en berne sur toute l'étendue du territoire en hommage au premier Premier ministre du pays assassiné il y a plus de 61 ans, pour un deuil national prévu jusqu'au 30 juin. Le président Félix Tshisekedi sera à la tête du comité d'accueil du cercueil à l'aéroport international de Ndjili de Kinshasa, entouré des chefs coutumiers présents dans la capitale congolaise, selon le programme officiel. Comme aux étapes du Sankuru (centre), sa terre natale, de Kisangani (nord-est), ancien fief politique du héros national et du Haut-Katanga, le lieu de son assassinat le 17 janvier 1961, un programme culturel et religieux est prévu à Kinshasa, l'étape du deuil national et de l'inhumation. Des chants traditionnels, avec une polyphonie pygmée et une centaine de batteurs de tam-tams, vont accompagner le cortège de l'aéroport jusqu'au Palais du peuple, siège du Parlement congolais où des hommages lui seront rendus par des officiels, des invités et la population. Élu en mai 1960 député de la circonscription de Kisangani, c'est à Kinshasa (l'ex-Léopoldville) que Patrice Lumumba a été désigné Premier ministre, en sa qualité de chef de file de la coalition majoritaire dans les deux chambres du Parlement. Martyr Mais c'est avec un discours contre le racisme des colons belges qu'il est entré dans la légende, le 30 juin 1960, devenant une icône des indépendances africaines. "Nous avons connu les ironies, les insultes, les coups que nous devions subir matin, midi et soir, parce que nous étions des nègres", déclarait-il à Kinshasa devant le roi Baudouin lors de la cérémonie officielle marquant la naissance de la RD Congo, alors que le programme ne prévoyait pas qu'il prenne la parole. Selon les historiens, ce discours virulent avait scellé le sort de ce nationaliste considéré comme un "communiste" par ses détracteurs.  Son bail à la tête du gouvernement du nouvel État indépendant n'a duré que 75 jours, du 30 juin au 12 septembre 1960.  Son gouvernement fut neutralisé par le président Joseph Kasa-Vubu et le chef de l'armée Joseph-Désiré Mobutu, qui ont installé une équipe gouvernementale intérimaire constituée essentiellement d'étudiants et des rares universitaires congolais, baptisée "Gouvernement des Commissaires généraux". Mis en résidence surveillée, il a pu échapper à la vigilance des militaires commis à sa garde et a quitté Kinshasa par la route pour rejoindre son fief de Kisangani, où ses proches l'avaient précédé pour préparer la résistance.  Mais avant d'atteindre le centre du pays, ses bourreaux l'ont arrêté et ramené auprès de ses redoutables adversaires, qui lui ont imposé un chemin de croix jusqu'à sa mise à mort par des séparatistes katangais à Shilatembo, près de Lubumbashi, avec l'appui de mercenaires belges. Son corps, dissous dans l'acide, n'a jamais été retrouvé. Il a fallu des décennies pour découvrir que des restes humains avaient été conservés en Belgique, quand un policier belge ayant participé à la disparition s'en est vanté dans les médias. Une dent que ce policier avait en sa possession a été saisie en 2016 par la justice belge. La cérémonie d'inhumation se déroulera le 30 juin, jour de la fête de l'Indépendance, dans un site aménagé sur une grande artère de la capitale congolaise qui porte le nom de ce martyr de l'indépendance de la RDC.
AFP

Une attaque des rebelles ADF fait 14 morts parmi les civils à Beni

4 days 22 hours ago
Quatorze civils ont été tués samedi dans deux attaques attribuées aux Forces démocratiques alliées (ADF) dans l'est de la République démocratique du Congo où des opérations des armées congolaise et ougandaise peinent à imposer la paix, a-t-on appris dimanche des sources locales. "Les ADF ont attaqué la localité Mamove samedi matin. Le bilan est de neuf civils tués : 6 femmes et 3 hommes, deux autres personnes sont blessées et deux maisons sont incendiées", a déclaré Kinos Katuo, président de la société civile de cette localité. "Nous avons alerté l'armée, mais jusqu'à présent, aucune offensive n'a été lancée, laissant la latitude à l'ennemi à se balader partout pour piller et tuer", a-t-il ajouté. La nuit tombée samedi, "nous avons perdu cinq civils, des hommes, tués par des ADF, dans l'attaque de (la localité) de Kisima-centre sur la route Beni-Kasindi", qui conduit à la frontière avec l'Ouganda, a déclaré Meleki Mulala de l'organisation "Nouvelle société civile congolaise" dans le secteur de Rwenzori (Nord-Kivu, est). Les armées congolaise et ougandaise devaient sécuriser l'axe Beni-Kasindi où se déroulent des travaux de construction de cette route par une entreprise ougandaise dans le cadre des accords signés par les deux pays. Depuis fin novembre les deux armées ont lancé des opérations conjointes pour neutraliser les ADF, sans y parvenir. "Les militaires UPDF (Uganda Peoples' Defence Forces) ne sécurisent que les lieux où les engins sont entreposés à 5 kilomètres de Kasindi", a déclaré à l'AFP Ricardo Rupande, président du réseau des organisations de la société civile du secteur de Rwenzori. L'armée a invité la population à "faire confiance" parce que bientôt, "l'ennemi ADF sera mis hors d'état de nuire", a déclaré à l'AFP le colonel Charles Omeanga, administrateur militaire du territoire de Beni. Présenté par l'organisation Etat islamique (EI) comme sa branche en Afrique centrale (ISCAP en anglais), le groupe ADF est accusé d'être responsable de massacres de milliers de civils en RDC et d'avoir commis des attentats jihadistes en Ouganda. 
AFP

Total acquittement de Vital Kamhere en appel

1 week ago
En RDC, Vital Kamerhe a été "totalement acquitté" hier jeudi en appel, a affirmé son avocat. L’ancien directeur de cabinet et allié du président Félix Tshisekedi, avait été condamné à 20 ans de prison pour détournement de près de 50 millions de dollars.
Eric Manirakiza
Checked
2 hours 29 minutes ago
Voix de l'Amérique
VOA Afrique vous propose de suivre l'actualités de la RDC à Kinshasa, Lubumbashi, Bukavu, Goma, le Nord-Kivu et le Sud-Kivu couvrant la politique, la santé, le sport, l'économie, la culture, l'histoire, la technologie. Mais aussi des sujets sur les électi
Subscribe to Voix de l'Amérique feed