L’ANR égale à la GESTAPO ? Kalev Mutond, s’en prend à l’ex-gouverneur du Katanga Moise Katumbi

Kalev Mutond

L’histoire nous dit que la Gestapo, l’obscure Police Secrète d’Adolf Hitler, avait le pouvoir d’enquêter sur les cas de trahison, l’espionnage, le sabotage et les attaques criminelles sur le parti NAZI et l’Allemagne.

La loi qui avait donné tant de pouvoir à la Gestapo avait été adoptée par le gouvernement Allemand en 1936. Cette loi donnait CARTE BLANCHE à la Gestapo de fonctionner sans contrôle judiciaire.

Elle était en effet, au-dessus de la loi. En plus, la Gestapo était spécifiquement exemptée de responsabilité aux tribunaux administratifs, où les citoyens pourraient normalement poursuivre l’Etat en cas d’abus de la loi.

Le parallélisme est fort criant entre la GESTAPO et l’ANR de Kalev Motond. En plus, ce que les Congolais vivent sous le président Joseph Kabila s’approche aux exploits macabres de la GESTAPO. Le Directeur de l’ANR, M. Kalev Mutond  est devenu un homme tout puissant. Il a maintenant CARTE BLANCHE sur la vie et la mort de tous les Congolais. Il est en fait la loi.

Pas plus tard qu’aujourd’hui, il a interdit l’ex-gouverneur Moise Katumbi d’aller dans son village. « N’a-t-on plus de droits de se rendre au village pour prendre son avion ? » s’est demandé l’ex-Gouverneur dans une vidéo qui circule aujourd’hui sur l’internet.

La fois passée, il voulait prendre un vol médicalisé en provenance de l’Afrique du Sud après un accident simulé par les hommes du même Kalev Mutond, mais ce dernier avait refusé. Comme on avait écrit dans un aricle publié sur notre site, Kalev avait attenté à la vie de l’honorable Katumbi. Aujourd’hui il lui a juste interdit de voler par avion.

En effet, voulant retourner dans son village avec ses enfants, le départ lui fut interdit. La vidéo montre ses enfants en train de débarquer de l’avion.

Qui a donc donné à Monsieur Kalev Mutond, le pouvoir de vie ou de mort sur les Congolais ? Ce pouvoir d’enfreindre sans gêne ni conséquence, à la liberté de paisibles citoyens ? N’est-il pas après tout, qu’un Directeur de l’Agence National de Renseignement comme l’a si bien articulé l’honorable Katumbi ? N’est-il donc pas censé travailler pour le peuple Congolais, notamment pour les sécuriser ? Apparemment Non ! Il fait ce que beau lui semble.

Il est clair dans la vidéo que les tractations avec les hommes de Kalev ont épuisé la patience de l’ancien gouverneur Katumbi. Lui, qui a toujours eu de tact et qui parle diplomatiquement, a cette fois-ci mis en garde, sans mâcher ses mots,  Kalev Mutond. :

« Il doit faire très attention. S’il arrive quelque chose à ma famille, il est responsable. S’il arrive quelque chose à mes proches, il est responsable » disait-il ? Il dira également que s’il lui arrivait quelque chose sur le plan sécuritaire, Kalev Mutond est responsable. « C’est plus qu’une dictature !!! » ajoutera l’honorable Katumbi. En effet, on n’avait jamais vécu ces genres de scénarios tirés tout droit dans les manuels de formation des agents SS de la Gestapo, même à l’époque du maréchal Mobutu !

Ainsi, les services de sécurités de Kabila se transforment en une Gestapo ou Kalev Mutond a le droit de vie et de mort sur tous les citoyens, ou le général Kanyama interdit à la population Congolaise de se rejouir lors de la victoire de Léopards sur le Mali.  Si Monsieur Kalev Mutond peut s’en prendre au très populaire ex-gouverneur du Katanga, qu’est-ce que lui empêcherait de bulldozer les petits peuples et les jeter dans de fosses communes comme celle de Maluku ? « Où est donc l’état de droit », comme s'était exclamé l’honorable Katumbi ?

En effet, pour renchérir aux paroles de l’ex-gouverneur, « le tout puissant Kalev a CARTE BLANCHE sur tout !

1. C’est bien lui qui est à la base des arrestations arbitraires ;

2. C’est lui qui autorise les avions;

3. C’est lui qui donne les ordres mêmes aux ministres ; soit dit en passant que ces derniers tremblent devant lui.

Au demeurant, il fait tout sauf son travail. Au moment où il s’attaque aux paisibles et inoffensifs citoyens comme des ennemis, le train de l'holocauste Congolais, continu à ravager nos territoires de Béni et de Lubero. Kalev finira à la CPI. Qui vivra verra.

 

Categories: 

Comments (0)

Leave a comment